"Le silence est d'or, mais on n'a pas les moyens."

                                                                                                                                                                                                                         Damien M.

Logo_Commission_Doc.png

©2019 par Commission Média, Com & Veille - créé avec Wix.com

Nombre de visiteur

Accueil > Assemblées > Assemblée Citoyenne

ASSEMBLÉE CITOYENNE

Jeudi 5 septembre à partir de 19h15

En plein air, au Kiosque du Jardin du Mail à Angers

ASSEMBLÉE CITOYENNE

DES GILETS JAUNES D'ANGERS

Gilets jaunes d'Angers et des alentours, Gilets jaunes de la première heure ou pas, Gilets jaunes de cœur, quelles que soient vos couleurs d'ailleurs (jaune, noir, vert, ...), Gilets jaunes encore présents ou pas, la rentrée est là.


L'heure est arrivée pour nous de nous rassembler malgré les erreurs ou les incompréhensions d'hier.


Mais avant cela nous devons nous retrouver pour débattre, vider les sacs, faire un point.


On vous invite à une soirée grand débat et remise en question sur les trois thèmes suivants :

  1. Pourquoi des Gilets jaunes ont-ils quitté le mouvement ? Que faudrait-il faire pour qu'ils reviennent ?

  2. Avancer en convergence avec les autres luttes sociales et écologiques : pour ou contre ?

  3. Quelle image voulons-nous donner du mouvement ? Comment devons-nous nous comporter envers la population ? Quelle sont nos valeurs ?

ORDRE DU JOUR

  • 1- ORGANISATION GÉNÉRALE
    ..... Point Financier
    ..... Calendrier des prochains rendez-vous et conférences

  • 2- ÉCHELON LOCAL
    . Débat autour des trois question suivantes :
    .... 1- Pourquoi des Gilets jaunes ont-ils quitté le mouvement ? Que faudrait-il faire pour qu'ils reviennent ?
    .... 2- Avancer en convergence avec les autres luttes sociales et écologiques : pour ou contre ?
    .... 3- Quelle image voulons-nous donner du mouvement ? Comment devons-nous nous comporter envers la population ? Quelle sont nos valeurs ?
    . Vote des résolutions.

  • 3- ORGANISATION DES PROCHAINES OPÉRATIONS
    . Ateliers :
    ..... Samedi 7 septembre : Acte 43
    ..... Dimanche 8 septembre : GCR

 

  HISTORIQUE DES ASSEMBLÉES

Pour cette assemblée extraordinaire tenue le mardi 6 août 2019 dans un bar de la ville d'Angers, 13 personnes étaient présentes.

 

ORDRE DU JOUR 

1. Retour les actions
    1.1. Nantes
    1.2. Angers
2. Préparation de l’action de l’acte 39 du 10/08/19.
    2.1. Opération Visibilité
    2.2. Préparation des dernières banderoles
3. Accueil des 2 Gilets Jaunes de la Normandie à la Catalogne

4. Divers

Le vote de l'OJ est validé à l'unanimité.

 

1 - Retour les actions

1.1 - Nantes
Il y avait du monde (environ 5 000 personnes) dont 40 Angevins. Dès le départ du rassemblement, le ton était donné. Les manifestant crient des message à l’encontre des Forces de l’Ordres. Arrivée devant la préfecture, ces dernières utilisent lance à eau pour empêcher certaines personnes d'accrocher des messages sur les grilles de celle-ci. La réponse ne se fait pas attendre avec des jets de projectiles et l'utilisation de poteau de signalisation. Les Forces de l'ordre répliquent avec le lancement de gaz lacrymogène qui étaient éteint par le jet d’eau.

Durant toute l’après-midi les charges étaient régulières de la part des manifestants en colère qui chargeaient tous ensemble sans retenu. La Bac, CRS et les gendarmes ont été très surpris par ces charges et reculèrent, voir même fuirent souvent à la suite de celles-ci qui restaient constantes. Les Manifestants n’ont plus du tout peur d’eux, ni de leurs armements. On sentait qu’ils avaient vraiment peur.

 

Bilan

 

Cette journée a rebooster de nombreux citoyens de plus en plus en colère. Ils ont tous hâte d'être à la rentrée. Les charges et les échangent de projectiles ont durée toute l’après-midi jusque dans la soirée. Il y aurait 44 interpellations recensé médiatiquement (mais il se pourrait qu'elles soient beaucoup plus en réalité.) Les manifestants ont découvert la fraternité et leur liberté d’agir ensemble. Ils n’ont plus peur, leurs déterminations est très net face aux forces de l'ordre. Les manifestants étaient là, bien plus pour manifester à l’encontre des forces de l’ordre que pour réaliser une manifestation pacifique des Gilets Jaunes. Nombre de blessés : il y a eu 3 du côté des manifestants et 1 du côté des agents des forces de l'ordre.

Suite au retour de nombreux témoignages concernant la soirée de la fête de la musique en juin dernier, voici quelques éclaircissement sur ce qui s’est réellement passé :
Après que les FO aient demandé d’éteindre la musique, les Teufeurs ont commencé à ranger le matériel. Alors que les forces de l’ordre quittaient les lieux, le DJ mit une musique Anti Fa. Le commissaire Grégoire CHASSAING, qui est connu pour ses liens avec le Rassemblement National, pris cette musique pour une attaque personnelle. Il revint alors avec les agents des forces de l'ordre sur les lieux, leurs ordonna d’intervenir avec une violence exceptionnelle qui était clairement disproportionné avec des matériels complètements inadaptés sur des jeunes sans défense qui étaient là uniquement pour faire la fête et écouter de la musique.

 

1.2 - Angers
Belle opération commencée vers 9h sur le parking du Géant de l’Espace Anjou. Arrivée sur cinq ponts vers 10h. Deux Gilets Jaunes du dernier pont sont aller prendre des photos de l'opération une fois les banderoles installées. L'opération s'est terminée à 16h30 pour un débriefing sur le Parking du Géant vers 17h.

Beaucoup de soutien encore, 50 % le matin et 80 % l’après-midi aussi bien des véhicules passant sur le pont que de ceux circulant sur l’A87 . Sur le dernier pont, une femme et son enfant sont sorties de l’autoroute pour venir à la rencontre des Gilets Jaunes pour les remercier et sont resté environ 30 mn avec les gilets jaunes de chaque côté du pont. C’était top !

Petit couac de position, le groupe qui devait aller au premier pont se sont positionné sur l’avant-dernier. Du coup, l’ordre des banderoles n’était pas conforme pour le sens de lecture.

Après la prise des photos, l'un des Gilets Jaunes est allé inter-changer deux banderoles «  Les Gilets Jaunes luttent pour… » et « Rejognez-nous ! » du 4e sur le 1er ponts avec celle « Contre le capitalisme, » .

On était 22 vers 9h pour finir à 30 vers 16h30.

 

2 - Préparation de l’action de l’acte 39 du 10/08/19

2.1 - Opération Visibilité

Proposition de refaire les ponts de l’A87 dans les deux sens.

Pour éviter les couac de l’acte 38 :

  • Imprimer un plan par équipe

  • Écrire le nom de chaque banderole sur le bord des deux montants

2.2 - Préparation des dernières banderoles.

Proposition de RDV pour l’atelier banderoles le jeudi 08 août 2019 à 9h au Jardin du mail si Celui qui détient le matériel peu venir car c’est lui qui à la peinture et les plateaux.

Prévoir de renforcer les banderoles.

Il y en a quatre à réaliser :

Les blanches serviront pour annoncer les dates des prochains événements avec un message de ce type (le texte entre crochet serait amovible)  :

PROCHAIN RASSEMBLEMENT LE [1] [4] [SEP] 20[1][9] A [1][4]H[0][0]

VENEZ NOMBREUX

Pour les banderoles jaune :

PARTAGER LE TRAVAIL ET LES RICHESSES

ATTRIBUER UN TOIT A TOUS LES SANS-LOGIS

 

3. Accueil des 2 Gilets Jaunes de la Normandie à la Catalogne

Suite au message d'une Gilets Jaunes d'Angers qui informe les deux Gilets Jaunes qu’elle et son compagnon peuvent les accueillir à leur domicile les 15 et 16 août, ceux-ci ont répondu le lundi 5 août 2019,  je cite : « Waouh ! quel accueil !!! Merci de lancer un pique-nique pour nous recevoir et en profiter pour vous retrouver.  Ils vont faire en sorte d'être là plutôt et qu’ils peuvent participer à une action.

Ils demandent s'il y a des motards et voitures parmi nous qui pourraient les retrouver quelques km avant d'arriver pour une petite opération escargot, car c'est souvent appréciée.

Ils nous remercient tous, ils ont hâte de nous rencontrer et de nous remettre la flamme de l'Espoir qui va réunir tous les groupes de France !

 

4. Divers

Les GJ d’Angers s’organisent et communiquent avec les autres groupes de France.

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne extraordinaire du 06 août 2019

08/08/2019 à 16h48

Publié le

Pour cette assemblée extraordinaire tenue un samedi à 14h sur la nouvelle esplanade du bord de Maine, 3O personnes étaient présentes.

 

ORDRE DU JOUR 

  1. Création d'un service de presse

  2. Préparation de la journée du 4 août

  3. Présence du stand le samedi dans les quartiers

  4. Proposition de conférence 

Le vote de l'OJ est validé à l'unanimité.

 

1 - Création d'un service de presse

L'idée de disposer d'un service de presse refait surface à la suite de la parution d'un article dans le Courrier de l'Ouest en ligne du 14 juillet dernier couvrant de manière très insatisfaisante l'opération "prise de la Bastille". L'image des Gilets jaunes se trouve ternie une fois de plus par cet article à deux reprises, la première lorsqu'il présente le mouvement comme incohérent dans ses décisions, la seconde lorsqu'il donne de l'importance à une altercation en marge de l'opération, entre un Gilet jaune et un journaliste, accusant les Gilets jaunes d'atteinte à la liberté de la presse.

Le but d'un service de presse, comme pour toute organisation, parti ou entreprise qui en est doté, est de veiller à leur image et de promouvoir celle-ci auprès de tous les médias.
 
Il s'ensuit que ce service de presse informe les médias des opérations et des événements en cours et à venir, qu'il accueille les journalistes, les guide et répond à leurs questions en mettant en avant les informations utiles et les buts des actions,  le tout dans une relation de respect mutuel. 

Trois Gilets jaunes se sont proposés pour assurer ce service de presse. Un premier rendez-vous avec le rédacteur en chef du Courrier de l'Ouest est fixé au lundi 22 juillet.

La proposition de création du service de presse est acceptée par l'Assemblée à la majorité moins un vote blanc

2 - Préparation de la journée du 4 août

Il s'agirait de commémorer la nuit du 4 août, date de l'abolition des privilèges, et de faire une analogie avec les outrances et dérapages de certains de nos élus.

Il resterait à choisir une action particulière sur un lieu symbolique. 

Le 4 août tombant un dimanche, il est décidé, par un vote, de déplacer cette opération au samedi 3 août.

3 - Présence du stand le samedi dans les quartiers

 

La proposition de tenir un stand d'information et une présence dans les quartiers le samedi lors des prochains actes, déjà débattue et validée lors de la dernière Assemblée, est maintenue. Il reste à rétablir le contact avec le collectif Pas sans nous. Un quartier est choisi pour être le premier a bénéficier de cette opération.

 

4 - Proposition de conférence

​​

Il est proposé d'inviter Philippe Pascot, l'auteur de Pilleurs d'Etat (2015) et François Boulo, porte-parole des GJ de Rouen. La proposition est unanimement approuvée.

5 - Points divers

Le principe d'organiser d'autres opérations  pendant la période estivale est également conservé et plusieurs scénarios sont discutés. 

L'opération "Tous sur les ponts" est par ailleurs confirmée. La semaine prochaine, pour l'Acte 37, ce sont d'autres ponts qui sont choisis. Le rendez-vous est fixé le samedi 27 juillet à 9h au parking d'Espace Anjou (secteur de la station service).

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne extraordinaire du 20 juillet 2019

23/04/2019 à 08h38

Publié le

Pour la 10ème ACGJ sont présentes : 33 personnes.

 

ORDRE DU JOUR 

  1. Point financier par la trésorière;

  2. Retour de l' ADA de Monceaux les Mines par les trois porte-parole ;

  3. Préparation action du 14 juillet et proposition d'une assemblée festive le soir avec l'Altertour;

  4. Discussion autour de la Présence au Ralliement; 

  5. Projet de création de Maisons du peuple par acquisition du patrimoine;

  6. Validation ou non d'une ACGJ au mois d'août  pour préparer l'action festive du 31 août et la rentrée puisque l'idée d'une ACGJ festive le samedi 31 août avait été retenue lors de la dernière assemblée.

  7. Ateliers libres;

  8. Compte-rendu des travaux d'ateliers et votes.

Acceptation de l’ordre du jour en y ajoutant le point financier :  unanimité 

 

1 - Point financier par la trésorière

Solde au 30/06 : + 180 €
5/07 Dons :+ 34,12 €
10/07 Dons (ACGJ) + 25,47 €
10/07 Remboursement Frais Monceaux les Mines - 80.65 €
10/07 Remboursement Achat tissus banderoles - 37.50 €
Solde au 11/07 : + 121.44 € 

2 - Retour de l' Assemblée des Assemblées de Monceaux-Les-Mines des 28, 29 et 30 juin

650 personnes ( environ 250 délégations) très bon accueil, 4 cantines, des stands, une scène qui a servi à la soirée festive avec concert, l’arbre des vœux.  Les flics ne sont pas venus du week-end (sauf pour un petit problème de stationnement). Les ateliers étaient tirés au sort, ils ont été très constructifs et il y avait des ateliers libres. Petit bémol : chacun parlait de ses actions sans écouter les autres mais les rapporteurs ont sorti des synthèses (qui seront envoyées plus tard).


Un constat : démobilisation générale du mouvement ! donc question : comment remobiliser les gens ?  Il reste beaucoup de travail à faire.

 

  • Atelier "Assemblées citoyennes" : les avis étaient très divers :

    • Faut-il créer un parti Gilet jaune ? mais nous connaissons les limites d’un parti ! Il faut rester dans l'horizontalité ;

    • Investir les petites mairies ;

    • Enlever le gilet Jaune pour accueillir des gens d’autres classes, notaire, avocat… mais le gilet jaune étant fédérateur, on ne le retire pas ! il n’empêche pas les convergences qui sont importantes avec des revendications communes : il faut aller vers les quartiers populaires et les syndiqués (et non les syndicats) ;

    • Faire des ateliers ouverts à tous les citoyens ;

    • Faire en sorte que le pouvoir appartienne aux assemblées décisionnaires locales.

En gros, tout ce qui était demandé par le groupe d’Angers se retrouve à 75% dans les décisions finales.

 

  • Atelier "Capitalisme" : beaucoup de méconnaissance... Pas de consensus quant à la définition du capitalisme. Par contre à la question « faut-il sortit du capitalisme ? », la réponse est OUI à l'unanimité.

  • Atelier "RIC" : un formulaire a été créé pour l'opération "article 3", en référence à l'article 3 de la constitution qui institue le référendum pour assurer la souveraineté du peuple Le RIC est à mettre en place le plus vite possible dans les communes. St Florent-le-Vieil l’a fait. Cela nécessite de faire du porte à porte pour convaincre les gens.

 

De manière général, les consignes sont d'occuper le terrain, toutes les actions étant bonnes. Rappeler que l'on se bat pour le bien commun, pour tout le monde, et que les violences sont inacceptables.


En ce qui concerne les sites Web : deux sont actuellement disponibles : « ligne jaune » (https://lalignejaune.fr/) mis en place par François Bouleau et une plate-forme « Loomio » (https://coordination.assembleesdesgiletsjaunes.org/g/fa5qHuDW/gilets-jaunes-france


Au sujet de l'éventuelle présence à l'ADA des « figures médiatiques » des GJ (Drouet, Fly Rider, Rodriguez...)  il a été rappelé que cela serait accepté à condition que ladite « figure » soit mandatée par son groupe comme n'importe qui d'autre. 


Info sur les actions actuelles : « Petit Jean » qui est parti à pied du sud de la France pour joindre Paris et rencontrer Macron, n’est plus qu’à 70 km environ. Il dénonce entre autres les violences policières.


A noter pendant ces journées : la présence d’un journaliste grec qui a transmis un message clair : le peuple grec attend beaucoup de cette « révolution des GJ » qui a un impact dans beaucoup de pays.

Prochaine ADA : Quatre lieux ont été proposés : Montpellier, Landon (Gironde), Fréjus et Auriac.
La décision doit être rendu à l' ADA le 18 juillet.
Vote de l'Assemblée d'Angers : 

  • Auriac, du 23 au 28 août, dont l’objectif est de laisser des traces concrètes : maison du peuple, conférences : Pour : 3 ; Contre : 22  ; Abstention : 8.

  • Fréjus (2ème quinzaine de septembre) : Pour : 2 ; Contre :16 ; Abstention : 15.

  • Landon (2ème quinzaine de septembre) : Pour : 19 ; Contre : 16 ; Abstention : 10. 

  • Montpellier (fin septembre ou début octobre) : Pour 25 ; Contre : 1 ; Abstention : 7.

Montpellier est donc adoptée par l' ACGJ 49 comme ville organisatrice de la 4ème ADA.

3 - Action le dimanche 14 juillet

 

Action surprise 1789 et 2019 : peuples debout, même révolte… "ON EST LA !"  Voir ci-dessous l’atelier n°1.

 

4 - Présence place du Ralliement

​​

Une organisatrice des stands de la place du Ralliement exprime sa déception d'attendre régulièrement les gens après les manifs. Elle veut contribuer à un éveil citoyen. Selon elle, les gens ne croient plus aux mots, il veulent des preuves, des actes ! Il faut montrer que l’on est constituant. Il faut venir nombreux ou on arrête. Il est proposé de déplacer l’assemblée citoyenne « à l’extérieur », dans les quartiers ou en périphérie d'Angers, de prévoir un pique-nique le soir et de débattre autour d'un thème en fin de manif.

Question : est-ce que le Ralliement est le bon endroit ? On pourrait changer de lieu et investir Belle Beille, le Place de l’Europe à Monplaisir, la place Jean XXIII à la Roseraie.


Votes :
Pour finir les manifs par une assemblée :    votée à la majorité des voix.
Pour changer de lieu tous les samedis :      votée à la majorité des voix.
 Sur ce sujet, voir ci-dessous l’atelier n°2.

5 - Convocation d'une ACGJ au mois d’août

Vote : accord à l’unanimité pour convoquer une ACGJ au mois d'août. 


Date fixée et votée: 21 août à 19h15

Le lieu de cette ACGJ est également soumis au vote :
Rond-point du Parc des Expos : Pour : 12   Contre : 5  Abstention : 13
Le Héron Carré : Pour : 24   Contre : 2  Abstention : 4.

La prochaine ACGJ se tiendra donc le mercredi 21 août à 19h15 au Héron carré (Angers).

6 - Présentation d'un projet de création de Maisons du peuple par acquisition du patrimoine

Nous vivons un mouvement social de fond qui va durer longtemps et qui nécessite que l'on s’organise sur le long terme. La proposition qui est faite consiste en la création de maisons du peuple par acquisition du patrimoine français (châteaux, abbayes demeures…). Voir le site « adopte un château ». De telles réalisations auraient un impact social : c’est un lieu pour accueillir les personnes en détresse, les personnes âgées. Il permettrait la formation à l’autonomie totale des populations rurales. Ce serait à la fois un centre de ressources (savoirs, outils), un dispensaire et une école.


Elles auraient également un impact environnemental, politique et patrimonial en créant des fermes d’avenir dans les châteaux. 
Vote de la proposition : Pour à la majorité.  
Voir ci-dessous l'atelier n°3.

7 - Compte-rendu de la réunion du mouvement Extinction-Rebellion (10 juillet 2019)

Le groupe angevin du mouvement Extinction-Rebellion, mouvement international de désobéissance civile qui dénonce l’extinction du vivant et le réchauffement climatique, a tenu sa deuxième réunion ce jour. Un Gilet jaune y a participé en son nom personnel.  Le groupe d'Angers proposera des actions en septembre et pendant la semaine du 20 au 27 septembre, qui est une semaine mondiale pour le climat où participeront de nombreux collectifs écologistes, différentes partis et syndicats.


Du 7 au 14 octobre à Paris, une semaine de rébellion mondiale réunira tous les mouvements de rébellion.

 

8 - Réflexion sur la monnaie locale, la Muse 

Il est proposé de visionner le film documentaire diffusé sur Arte « la monnaie libre », qui traite également d'autres monnaies non indexées sur l'Euro. 
Voir ci-dessous l'atelier n°4.

 

9 - Suivi des conférences 

Deux dates sont déjà bloquées pour les conférences envisagées : 

  • 10 septembre sur le sujet de la Muse, monnaie locale

  • 28 septembre  sur « la maison autonome », il reste à réserver les salles.

10. Compte-rendus des travaux en atelier

  • Atelier n°1 : Préparation du 14 juillet

Un atelier peinture couture est prévu le jeudi matin.
Deux équipes de huit personnes sont prévues.
Rendez-vous dimanche 14h30 place du Ralliement
Samedi à 14h au Mail, deux personnes iront prévenir du RV du dimanche place du ralliement.

L'action est votée et adoptée

  • Atelier n°2 : Discussion à propos de la présence au Ralliement

Constituer une équipe.
Aller au contact de certains jeunes pour voir où s'installer.
Préparer des affiches pour annoncer notre venue.
Choisir le bon tract.
Présence en collaboration avec des associations de quartier comme les « Pas sans nous ».
Lieux envisagés : Roseraie, Monplaisir, Belle-Beille

Samedi 27 juillet Modèle d'affiche : « Les gilets jaunes viennent à votre rencontre samedi 27 juillet à partir de... »

La proposition d'action est votée et adoptée


[Interruption de séance. La salle devant être fermée à 23 heures précises, sous peine de faire sonner l'alarme, l'assemblée se poursuit dehors dans la cour, une fois la salle rangée par tous les présent,e,s.]

 

  • Atelier n°3 : Patrimoine d'avenir

Acquérir un patrimoine (château, abbaye, ferme...) pour créer un ferment de démocratie, d'écologie et de bien-être dans le système. 
Prendre appui sur l'expérience des gens de la ZAD. Prendre un RDV avec eux et aller là-bas.
Critères de viabilité pour une complète autonomie sans énergie extérieure

  • Surface  agricole et forestière (bonne qualité) minimum 10 ha (?)

  • Commencer par un patrimoine moyen (environ 50 permanents ?)

  • Point d'eau, puits, cours d'eau

  • Lieu habitable de suite avec plusieurs pièces pour ateliers

  • Place défendable

  • Une partie à restaurer pour le tourisme

  • Construction massive ? (pour préserver du chaud et du froid)

  • Patrimoine non classé ?

  • Caves

  • Loin d'antennes relais

Pas de vote mais le projet de poursuivre la réflexion.

 

  • Atelier n°4 : Autonomie/Émancipation

L'autonomie souhaitée pourrait être réalisée par l'intermédiaire d'un regroupement des ressources, des terres et avec une monnaie locale (June, monnaie non indexée sur l'Euro)​​

  • June : Système d'échange obligeant un changement des comportements et servant l'autonomie parallèle en responsabilisant les acteurs. Création d'activités dans le respect du vivant, du collectif et des compétences de chacun, avec décisions prises de manière horizontale. Se rapprocher de NDDL mais aussi d'un collectif pour l'achat de terres moins chères, voire gratuites.

  • Comment : Par le nombre près à nous suivre sur ce projet et par de l'argent disponible.

Pas de vote mais le projet de poursuivre la réflexion.

11 - Informations diverses

  • On rappelle la réunion sur la 5 G le jeudi 11 juillet à la Roseraie


Question non débattue : Maintient-on les RDV au mail à 14heures tous les samedis ? Si oui, on se compte et on décide sur place ?

---------------------------

La prochaine Assemblée se tiendra le mercredi 21 août à 19h15 au Héron Carré en plein air.

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne du 10 juillet 2019

18/07/2019 à 22h29

Publié le

Pour cette 3e Assemblée des Assemblée de Montceau-les-Mines, la délégation d'Angers était composé de :

  • Virginie, porte-parole,

  • Frédéric, porte-parole,

  • Bob, observateur.

1. 1ère journée de travail

1 - Présentation

Durant la présentation, il a été demandé aux différentes délégations de bien faire remonter les résultats de l’AdA (actions décidées, synthèses des axes de travail…) Le matin la participation aux ateliers se sont effectués par tirage au sort et ceux de l’après-midi était en accès libre.


Axes de travail

  • Fred : Axe n°3 - Assemblée Citoyenne Locale.

  • Virginie et Bob : Axe  n°6 - La convergence.

En plus des règles définies dans la fiche de fonctionnement des ateliers, un temps de parole de 2 à 3 minutes a été défini dans le groupe de l’axe n°3.

Axes de travail n°3


Les assemblées citoyennes de Pau et Lescar sont très proches de celle d’Angers en termes d’organisation et d’objectif. Ils sont en train de créer une liste pour les municipales de 2020.


Une idée de création d’une commission de lutte pour travailler en collaboration avec les acteurs des quartiers populaires a été créée chez certains.


Tous les groupes s’accordent sur la nécessité de rédiger des communiqués de presse à faire diffuser par les médias pour dénoncer des exactions (mauvais traitement médiatique, persécutions, maltraitance des salariés…) 


Si les média ne veulent pas les diffuser, passé par les média locaux qui peuvent être plus ouvert ou par les chaînes d’information Internet pour faire passer les communiqués dans les bandeaux (dans Angers info par exemple). 


Les Assemblées locales doivent mettre en place des ateliers sur des sujets qui préoccupent les citoyens et s’exporter au plus proches de la population ou des quartier populaire pour permettre de les intéresser et de les faire participer.


Des contacts doivent être mis en place pour permettre une coordination entre elles.


Certaines ont organisées des projections suivies de débats comme à Angers. L’une d’elle a notamment projeté le film Parasite.


Il est préconisé de continuer l’appel à la convergence avec les associations de luttes locales pour aller les soutenir dans leur combat lors de leur manifestation.


Il faut tirer les groupes vers le haut en n’oubliant personne, même pour ceux qui ont une voix minoritaire lors des votations. Avoir des discours positifs en permanence.


Pour les municipales, abandonner les grandes agglomérations qui ont de trop gros budget et se concentrer sur la prise des petites communes qui sont au nombre de 34 000. Donc plus facile à conquérir.


Les Assemblée Citoyenne ou Assemblée Générale devraient plutôt s’organiser sur les ronds-points pour reconquérir la population. Dans le Jura, cela a plutôt bien fonctionné.


Les actions de terrain et de réflexion (AC/AG) sont complémentaires on le même combat.


Des rencontre barbecue avec les autres groupes GJ peuvent permettre de retrouver la cohésion des débuts.


Concernant la perte des cabanes, envisager l’obtention d’un terrain communale pour les reconstruire.


Il s’est aussi posé la question, qui n’a pas été tranché de continuer ou non de porter le Gilet Jaune pour agir en raison du traitement médiatique et de la virulence d’une partie de la population à son égard. J’ai signalé à certains.nes de l’importance de ne pas supprimer le symbole de ce mouvement, car c’est son identité et surtout, en le retirant, nous jouons la carte du gouvernement qui est de nous rendre invisibles.


Il a été maintenu le fait que dans la majorité des cas, toute personne venant manifester avec les Gilets Jaunes le font sans leurs étiquettes.


Concernant les médias, il est impératif de sélectionner les interlocuteurs qui auront la charge de communiquer avec eux. 


Il est rappelé que les communiqués de presse sont primordiaux pour dénoncer. Si les médias main stream ne collaborent pas et refusent de les publier, il est tout à fait possible de passer par des médias locaux (vidéos et presses) pour les diffuser en utilisant des espaces dédiés ou les bandeaux en bas des vidéos.


Le calendrier des AC/AG de certains groupes est le suivant :

  • Lundi : Assemblée Citoyenne (s’adresse à tous les citoyens.)

  • Vendredi : AG pour la préparation des actions (s’adresse principalement aux GJ de terrain.)

  • Samedi : Actions.

Axes de travail n°6


Ayant été choisie comme modératrice du groupe je ne pourrai vous restituer que l’essentiel. La première chose qu’il en est ressorti c’est que tous étions d’accord sur l’importance des convergences pour le mouvement des gilets jaunes. Ce dernier ne pouvait perdurer et en sortirait renforcer, en s’aillant avec d’autres mouvements sociaux. Il fallait toute fois que les revendications soient communes.    


Pour ce j’ai ait part du mode de fonctionnement du groupe d’Angers. Un individu prenait contact avec une association tel que les pas sans nous, qui au nom du groupe leur proposait de venir se présenter à l’assemblée et voir par la suite si des actions communes pouvaient se mettre en place.

2 - Les 1ères synthèses

Avant d’aller manger, une lecture des premières synthèses a été effectuée. 


Les axes 3, 5 et 6 sont dans l’ensemble accepter par toute l’assemblée. 
Pour l’axe 1, deux synthèses sont ressorties une plus proche du R.I.C et une plutôt dédiée à la préservation des biens publics.


L’axe 2 ne fait pas du tout consensus.


Pour l’axe 4, tous les médias ont été invité à sortir de la salle avant la lecture. Il s’en est suivi un rejet unanime de cette synthèse par certains groupes de travail fasse aux libertés prises par les rapporteurs lors de la rédaction qui ne semble pas du tout conforme à ce qui a été dit lors des travaux. 


L’ensemble des axes de travail ont été à compléter et/ou à corriger lors des ateliers libres de l’après-midi.

3 - Ateliers libres

  • Fred : Axe n°4 - Occuper le terrain.

  • Virginie : Axe n°3 – Assemblées citoyennes

  • Bob : rencontre avec les délégations

Axes de travail n°4

Les médias sont invités à ne pas accéder à ces ateliers. 


De gros désaccords de l’ensemble des participants sur le travail réalisé par les groupes du matin. Beaucoup de hors-sujets et de profond désaccords pour traiter l’axe de travail, à savoir faire le retour d’expérience, les bilans des actions mené depuis 7 mois, des perspectives et des propositions.


Durant les 1 heures 30 minutes de l’atelier, je n’ai pu parler que 2 minutes des actions d’Angers. J’ai donc quitté cet atelier avant la fin, car cela me semblait complètement stérile de parler uniquement des actions à mettre en œuvre sans faire de bilan, ni de retour d’expérience.


Actions proposées :

  • Blocage du Mc Do,

  • Tractage devant le Pôle Emploi,

  • Se joindre aux manifestations (CHU, urgences, contre la privatisation des ADP…),

  • Opération visibilité sur le Tour de France,

  • Opération Anti G7,

  • Tractage lors des rassemblements (fiche de décryptage),

  • Mise en scène des violences, des répressions policières et judiciaires,

  • Pour les municipales, imposer aux maires des communes un programme de lutte contre  les violences et répressions,

  • Actions d’ampleur synchronisées au niveau local, départemental, régional et national,

  • Faire des discours et citer des poèmes à destination de la population sur les places publiques,

  • Créer des commissions locales pour apprendre à parler aux élus,

  • Faire des communiqués de presse une semaine avant l’action.

  • Les préfets ont ordre de ne pas écouter la presse. De fait s’en servir comme outils de désinformation pour orienter les forces de l’ordre sur de fausses informations.

  • En cas de manifestation pour dénoncer un délit, l’article 434.4 permet d’éviter tout blocage d’une manifestation qui défend la vérité.

  • Faire des opérations « Article 3 », pour promouvoir le RIC en local. Il nécessite d’obtenir 40 signatures par circonscription.

Axes de travail n°3

L'après midi de travail avait franchement mal commencé. Tout d’abord  j’ai voulu rejoindre l’atelier abordant la question des actions, mais voyant la présence de Fred et après réflexion je me suis dit qu’il serait plus pertinent que nous ne soyons pas deux sur le même sujet. Dans cette salle il y avait d’autres groupes qui traitaient du capitalisme. Le brouhaha, l’impossibilité de me rapprocher pour mieux entendre m’a fait là aussi abandonné cette assemblée. L’âme en peine je suis donc sortie à la recherche d’un atelier que je pourrais rejoindre. 


Je me suis installée sous le barnum de l’acte trois traitant des assemblées citoyennes. Il m’a semblé que les opinions étaient diverses voire opposées. Certains voulaient créer un parti gilet jaune partant du principe que nous ne pourrions changer le système que de l’intérieur. A cela je me suis permise de rétorquer : un : historiquement on peut constater qu’aucun parti où mouvement n’a pu changer le système en y adhérant. Deux : n’oublions pas que le mouvement des gilets jaunes a pour fondement un fonctionnement dans l’horizontalité, ce qui ne semble pas compatible avec celui d’un parti.


Fut alors aborde la question des municipales. Là je ne me suis pas prononcer, ayant le sentiment que ans notre groupe les opinions divergeaient. Ce qui m’a été confirmé à la soirée café du mercredi 3 juillet. L’idée est d’investir les mairies des petites communes, afin de pouvoir mettre en place, entre autre le RIC.


Il fut aussi question comme durant la matinée, d’enlever les gilets jaunes afin d’accueillir ceux que cela pouvaient arrêter. Par exemple les classes bourgeoises, avocat, notaires qui selon un membre du groupe de travail avait réussi à fédérer en retirant son gilet. Là aussi je me suis permis d’intervenir en leur faisant part qu’à mon sens il ne fallait confondre la nécessité d’être compris, entendus par une majorité de français et le fait d’effacer  notre identité de gilet jaune pour mieux être accepter. Pour beaucoup ce gilet semble fédérateur, il représente leur engagement, leur sentiment d’appartenance à un groupe. Le retirer c’est devenir autre.

 

Peut-être qu’un jour ce sera le cas, mais aujourd’hui en tant que mouvement qui n’a que sept mois d’âge, celui-ci nous est symboliquement essentiel.  A cela il me fut  rétorqué que nous faisions peut être preuve d’un égo surdimensionné. J’ai alors répondu que faire preuve d’humilité n’était pas incompatible avec le gilet et cela pouvait se voir d’ailleurs dans nos tentatives de convergences. Il fut alors souligner l’importance des convergences que doit mettre en place toutes assemblées citoyennes afin de ne pas rester dans un entre soi mortifère. 
 

Il a été mis en avant l’idée d’outils démocratiques dans le cadre d’atelier ouverts à tout citoyen. Le but étant que tout a chacun s’empare de problèmes locaux et qu’ensemble nous puissions tenter d’y trouver des réponses, pour en faire part par la suite aux mairies etc…


Pour finir il a été réaffirmé que le pouvoir décisionnaire appartenait aux assemblées citoyennes locales. 

Rencontre avec les délégations

Lors de cette rencontre avec une délégation de Bayonne les discutions ont tournés autour de leurs actions et des nôtres . Leur création d'une radio Gilet Jaune nommé Radio jejegrandegueule. Elle a été créer uniquement pour diffuser les comptes-rendu des actions et non pas pour diffuser les actions proposées où en cours .  

4 - Relecture des synthèses

Après les ateliers de l’après-midi, une nouvelle lecture des synthèses a été faite. Les axes 1, 3, 4, 5, 6  sont dans l’ensemble accepter alors que l’axe 2 ne fait toujours pas consensus. 


La synthèse de l’axe 4 est une très belle surprise. Ce n’était pas gagné, au vu des débats houleux lors des ateliers de l’après-midi, mais les rapporteurs ont fait du très bon travail de synthèse qui a mis tout le monde d’accord. Bravo.


Certains ont décidé de continuer à travailler sur quelques axes pendant la nuit pour les peaufiner avant les séances plénières du dimanche matin.

5 - La soirée

Après une journée bien remplie et constructive, nous nous sommes restauré en compagnie de la délégation de Commercy (une très belle rencontre) avec en prime un petit concert très sympa. 

2. 2ère journée de travail

1 - Les plénières

Avant la lecture, une liste d’intervenants peuvent prendre la parole pour ajouter des compléments aux synthèses qui ne seront pas votés, mais ajoutés lors de la restitution.

Axe 1 – Référendum d’initiative partagé


Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui


L’ensemble de la synthèse est validé par l’assemblée. Toutefois, une mention sera a faire voter lors de la prochaine AdA. Le RIP peut être organisé au sein des communes par les délégations à destination de la population pour promouvoir le non à la privatisation d’ADP, là non légitimité de Macron ou tout autre sujet proposé par celle-ci.

Axe 2 – Doit-on et/ou peut-on sortir du capitalisme ?
 

Vote délégation Angers : Non - Vote AdA : Non


Suite à un gros désaccord avec la synthèse de la veille, la délégation de Pau est intervenue après avoir écrit un texte qui fait l’unanimité et que certains voudraient voter comme synthèse finale.


Ceux qui ont travaillé sur cet axe en atelier ne sont pas tous d’accords car ce texte a été produit par une seule délégation, sans concertation et cela remettrait en cause la légitimité des différents travaux produits par tous les autres groupes, ce qui s’entend. 


Les organisateurs proposent un compromis à l’assemblée : ne pas voter pour la synthèse, mais pour une question et de mettre en annexe la synthèse avec le texte de la délégation de Pau. 


L’assemblée accepte à l’unanimité cette proposition.


A la question : Doit-on sortir du capitalisme ?


Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

Axe 5 – Les AdA, Assemblées des assemblées

 

Vote délégation Angers : Reporté - Vote AdA : Reporté

 

L’un des intervenants est un journaliste grec qui a témoigné de toute l’importance du mouvement pour les autres pays où nous sommes très visibles. Le mouvement des Gilets Jaunes est très suivi depuis la Grèce notamment. Toutes les populations en lutte en Europe et dans le monde suivent le mouvement avec attention et en attendent beaucoup. Le mouvement les inspire énormément et il nous demande de ne rien lâcher car le peuple français risquerait de se retrouver dans la même situation que la Grèce.


Pour cet axe, les rapporteurs n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Ils ont donc produit deux synthèses.
 

A la lecture des deux synthèses, il manque le but ultime de l’AdA. La votation est donc reportée à la prochaine AdA.
 

Les organisateurs proposent de voter la création d’une commission d’organisation de l’AdA composé d’anciens organisateurs d’AdA et de permettre à des délégués ayant  déjà participé à une AdA et qui seront volontaire.


L’assemblée accepte à l’unanimité cette proposition.


À la question : Doit-on créer une commission d’organisation des Assemblées des Assemblées ?

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

À la question : Est-ce que cette commission doit-être composé d’anciens organisateurs d’AdA ?

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

À la question : Est-ce que cette commission peut intégrer dans l’organisation des délégués ayant déjà participé à une AdA et qui seront volontaire ?

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

Il a également été question de la venue en tant que délégué élu à l’AdA des têtes médiatique des Gilets Jaunes (Maxime Nicolle, Eric Drouet, Priscillia Ludosky, Jérôme Rodriguez…) Cela à fait débat.

À la question : Doit-on autoriser les têtes médiatiques à venir participer aux prochaines AdA en tant que délégués élus par un groupe de Gilets Jaunes ?

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

Axe 6 – La convergence

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

Le collectif belge Sous-Marin Jaune qui était présent demande à toutes les délégations de les solliciter pour venir soutenir les actions Gilets Jaunes locales.
 

Il nous informe également de l’existence du site https://transparencia.be/ qui est une plateforme aidant les citoyens belges à demander l’accès à des informations détenues par les autorités publiques.


L’ensemble de la synthèse a été accepté à l’unanimité par l’assemblée.

Axe 3 – Les Assemblées Citoyennes Locales

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

La délégation de Nice demande à être en contact avec des délégations dont les assemblées ont mis en place des ateliers constituants. Fred s’est mis en relation avec elle pour échanger sur le sujet.


La délégation de Pau informe l’assemblée qu’une radio « JéJé Coup de gueule » dédié au Gilet Jaunes a été créée. 


L’ensemble de la synthèse a été accepté à l’unanimité par l’assemblée.

Axe 4 – Occuper le terrain

Vote délégation Angers : Oui - Vote AdA : Oui

Tous les médias ont été invités à sortir de la salle avant la lecture. 


Sophie Tessier, l’une des figures du mouvement et déléguée d’Île-de-France était présente et a souhaité prendre la parole avant la lecture. Certains membres d’autres délégations l'ont huée car ils ne souhaitaient pas qu’elle puisse le faire.


L’ensemble des membres de la délégation d’Angers et beaucoup d’autres ont été choqué, car elle avait le droit comme tous les autres de prendre la parole.


Les organisateurs ont rappelé les règles et le droit à la parole dont bénéficiait Sophie en tant que déléguée officielle.


Elle a pu prendre la parole.


L’ensemble de la synthèse a été accepté à l’unanimité par l’assemblée.

2 - Les candidatures pour les prochaines ADA

4e AdA

  • Montpellier - centre : entre les 15/09/2019 et 30/09/2019

  • Langon : entre les 15/09/2019 et 30/09/2019

  • Fréjus : entre les 15/09/2019 et 30/09/2019

  • Aurillac : entre les 23/08/2019 et 28/08/2019 

5e AdA

  • Clermont-Ferrand : entre les 15/12/2019 et 31/12/2019​

3. Remerciements

Tout d’abord nous remercions les organisateurs.trices pour leur accueil, leur organisation qui était extraordinaire, ainsi que la gestion des débats qui n’a pas du tout été simple. Nous remercions tous ceux et toutes celles qui ont organisé et tenaient des 4 cantines pour leur dévouement et pour nous avoir permis de nous restaurer, ainsi que tous les animateurs et artistes présents, qui nous ont offerts de beaux spectacles. Nous remercions également Mireille pour l’hébergement, son accueil chaleureux et toute l’aide qu’elle nous a apporter pour nous permettre de nous reposer. 

Compte-rendu de la délégation d'Angers de la 3e Assemblée des Assemblées de Montceau-les-Mines

18/07/2019 à 13h06

Publié le

Pour la 9ème Assemblée, 31 personnes sont présentes.

 

ORDRE DU JOUR

1- Convergences

    1-1 Présentation d'ATTAC par Brigitte et Gabriel
    1-2 Présentation d'une convergence avec les agriculteurs par Audrey
    1-3 Bilan Marche pour le Climat 

2- Point sur l'ACGJ

3- Point sur les Actions
    3-1  Acte 33
    3-2 Perspectives

4- Ateliers

L'ordre du jour est adopté à l'unanimité.

 

1 - Convergences

1-1 L'association ATTAC
Présentation introductive d'ATTAC, une Association créée en 1998, avant que deux de ses représentants angevins expliquent son fonctionnement et sa finalité. 

 

ATTAC est un mouvement de formation populaire qui compte 10 000 adhérents dans le monde pour une cinquantaine de pays.

Il lutte pour la justice sociale et écologique.

Il condamne et combat les abus et dérives de la finance, l'évasion fiscale et l'incurie du pouvoir politique.

Son but est d'analyser, de dénoncer et d'agir.

Pour y parvenir, ses membres venus de tous horizons, travaillent sur deux axes : la réflexion avec un réservoir d'idées et les expertises de professionnels, et les actions ponctuelles symboliques et spectaculaires (au siège de Monsanto avec une escouade d'abeilles, la saisie des chaises de la BNP, une par membre du G7 etc...)

 

Il cherche à s'amplifier pour inverser le rapport de force avec les pouvoirs en place en se faisant connaître par tous les moyens (sites internet, actions de désobéissances civiles relayées sur les réseaux sociaux essentiellement) et en créant des partenariats et convergences avec tous les mouvements, syndicats et collectifs qui poursuivent le même but. 

 

En local, ATTAC 49 travaille notamment avec le Cercle49, la Marche pour le Climat, les Gilets Jaunes avec l'opération de baptême des rues et pose des plaques au nom des victimes de la répression, etc...

Le groupe angevin a produit une exposition sur la Sécurité Sociale, une autre sur le système financier et les banques afin de contrer les infos de l'économie libérale, une BD d'Etienne Davodeau sur les paradis fiscaux, des séances ciné-débat avec les 400 Coups, et organise des conférences le 1er mercredi de chaque mois. (reprise à la rentrée le 4 septembre, puis le 9 octobre sur le bigbang fiscal)

Cet été, un contre-sommet au G7 de Biarritz (19 au 26 août) est prévu au niveau national : éteindre l'incendie du libéralisme.

A la mi-septembre, une semaine forte de convergences (Ultimatum Acte2 Macron ?) est projetée et à coordonner.

 

Remerciement des deux intervenants d'ATTAC 49 pour leur présentation fournie et complète. L'association est également remerciée pour son aide et sa participation aux marches, à l'organisation d'actions de convergence et de la séance Ciné-Jaune.

Quelques précisions sont demandées par les participants.

Quelqu'un demande où on peut trouver les informations sur ATTAC.

Il est précisé que nous les trouverons sur la plate-forme d'information du site. Un lien est d'ailleurs disponible sur le site du Cercle 49 qui est une sorte de rond-point pour toutes les organisations angevines de lutte sociale et environnementale.

 

Il est précisé que ces actions peuvent mener à des poursuites judiciaires.

C'est le cas en ce qui concerne les militants qui ont « volé » les chaises de la BNP il y a 2 ans. Parfois, la justice tranche en faveur d'ATTAC (actions information contre l'évasion fiscale dans de grosses chaînes commerciales de magasins).
 

Il est remarqué que l'association fait face au même problème de visibilité que les Gilets Jaunes dont les médias officiels ne relaient pas les messages et actions. De manière générale, en effet, on ne donne pas la parole aux opposants. Le but est d'arrêter de tous nous éparpiller et de parvenir ainsi à rassembler 1 million de personnes, pour un contre-pouvoir efficace dont la visibilité ne pourrait plus être occultée.

Un participant émet l'idée que tous les combats  mènent à l'échec par manque de recherches au niveau spirituel ?

Un intervenant d'ATTAC explique que la spiritualité est une question d'ordre privé. Par contre, le partage de mêmes valeurs fondamentales humanistes réunit les membres d'ATTAC. Il ajoute que la Muse, monnaie locale, est issue de ce besoin de partage.

Il est alors rappelé qu'un conférence sur la Muse est déjà programmée.

Quelqu'un revient sur les actions possibles à Angers et demande quelles seraient nos cibles communes ? Celles-ci seraient APPLE, Starbuck, BNP, Société Générale, Crédit Agricole, Mac Do, Mutuelle Harmonie. A cette liste s'ajoute sur Angers la multinationale, Valéo, qui déclare ses bénéfices sur des sites à l'étranger.


Quelqu'un revient sur la monnaie pour expliquer que depuis la crise, la dette représente 95% de l'argent mondial. Il ajoute que pour éviter que les banques ne contrôlent la monnaie en la dématérialisant totalement et obtiennent des informations sur nous, il faut utiliser l'argent liquide ou les chèques et surtout pas les CB. Par contre, d'après lui, il ne faut pas non plus utiliser la crypto-monnaie qui est dangereuse.

 

Un autre participant souligne l'importance de l'information et de la formation des citoyens au sujet de la Sécurité Sociale et de la nouvelle réforme des retraites dont il explique que la formule à points supprime la notion de régime solidaire.

 

ATTAC indique qu'un petit livret sur la question et sur Macron sort dans le groupe 49.


Pour finir, la question est posée de savoir comment fonctionne ATTAC et sous quelles conditions il est possible d'adhérer. L'accès aux informations sur le site est totalement libre. On peut être simple sympathisant (gratuit) ou adhérer au niveau local et/ou national (cotisation en fonction des ressources). Une réunion générale a lieu chaque premier mercredi du mois, et d'autres ont lieu chaque semaine.

1-2 Informations concernant des agriculteurs en lutte

 

Une Gilet Jaune présente une possible convergence avec des agriculteurs de Chemillé.

 

Est proposée une action commune, avec un projet de tracts et de pétition.

Une grande partie des « petits » agriculteurs est en situation très précaire.

Ils ne gagnent que 3 euros 50 de l'heure, et leurs charges augmentent toujours plus (taxe sur le carburant augmentée pour eux et pas pour les transporteurs).

Un agriculteur se suicide tous les 2 jours.

Ils ont besoin du soutien du reste de la population et les Gilets Jaunes partagent le même combat de justice sociale. Ils subissent d'énormes pressions des coopératives, de la FNSEA et de la MSA qui comptent sur les aides de l'Europe.

Quelqu'un signale qu'il faudrait acheter directement aux producteurs.

 

Pour conclure ce sujet, sachant qu'on attend maintenant la suite de cette mise en place d'une action commune, il est rappelé que l'idée de faire venir un conférencier de la Confédération Paysanne a été évoquée précédemment et reste à envisager.

 

Le principe de prochaines actions possibles en convergence avec les agriculteurs sous condition expresse de s'entendre sur des buts précis est voté et adopté.

1-3 Réunion avec l'organisation de la Marche pour le climat du 25 mai

 

Un participant à cette réunion du 10 juin fait un compte-rendu. Suite à la Marche du 25 mai, certains écologistes avaient émis des commentaires négatifs sur le comportement des Gilets Jaunes, qui n'auraient pas respecté l'organisation de la Marche.

 

Le Gilet jaune participant à cette réunion a expliqué qu'un problème de communication et de coordination a été au cœur du malentendu. Finalement, le tour de table a été complètement positif concernant cette action et les participants ont au contraire particulièrement apprécié le dynamisme des Gilets Jaunes, la performance et le discours devant la Préfecture.

 

Une semaine forte de mobilisation est prévue pour la mi-septembre (à coordonner en convergence)

2- Point sur l'ACGJ

​​

  • La conférence Terra Cop

Il est rappelé que la conférence Terra Cop votée en Assemblée aura lieu si les inscriptions sont en nombre suffisant. 

  •  Dissolution de la  Commission Media Communication et Veille (CMCV)

Annonce est faite que la CMCV est dissoute, faute de participants actifs. 
Il est noté l'impossibilité de la Commission à faire publier ses communiqués par les journaux locaux, depuis les blocages des rotatives notamment.


Quelqu'un déclare que la lutte contre les médias officiels, c'est informer les gens par le biais d'autre médias alternatifs. Il faudrait donc disposer d'un listing des médias alternatifs. Certain pense que nous n'avons pas besoin des médias, d'autre, au contraire, que nous avons perdu la guerre des médias pour l'instant mais qu'il faut la relancer, que l'on doit occuper le terrain à nouveau. Il faudrait que 2 ou 3 personnes assurent un lien avec les journalistes et organisent un Point Presse régulier pour expliquer nos actions et maîtriser la communication. Un appel aux volontaires pour faire vivre la CMCV est lancé.

  •  Bilan de l'Assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers (ACGJ-Angers) 

    • Ce bilan est jugé très positif. En plus de permettre de vrais débats d'idées et d'échanges d'informations, l'Assemblée a déjà produit différentes commissions (citoyenne, juridique, ciné jaune, animation des cortèges), des ateliers et des actions. Une feuille détaillant les tâches nécessaires à cette organisation est mise à disposition afin que chacun.e puisse s'inscrire pour participer dans un domaine ou un autre s'il.elle le souhaite.

    • La trésorerie de l'ACGJ : Une nouvelle trésorière remplace la personne qui s'est retirée de la gestion de la trésorerie. La proposition est votée et adoptée à l'unanimité.

      • Le remboursement de l'enceinte acoustique : son propriétaire annonce qu'il préfère que le remboursement de la sono qu'il met à disposition ait lieu en une seule fois quand l'ACGJ le pourra. En attendant, il en reste propriétaire et la conserve chez lui tout en la mettant à disposition chaque fois que nécessaire.

      • Il  est rappelé qu'il faut également rembourser les frais de déplacement de nos délégués pour l'ADA. L'aller simple par les nationales est estimé à près de 70 euros. 

      • Il est dès lors proposer de passer la cagnotte pour la sono et les frais de l'ADA, à chaque assemblée et rassemblement.

3- Point sur les Actions 

3-1  Retour sur l'acte 33

  • 70 personnes environ se sont impliquées pour l'acte 33 sur Angers.

La police a annoncé 40 personnes mais elle n'a pas tenu compte des différentes actions auxquelles certaines personnes venaient s'ajouter, par manque d'information.

 

  • Trois actions ont eu lieu :

    • la reprise du rond-point du Parc-Expo toute la journée avec distribution de 680 tracts aux automobilistes demandeurs et pique-nique convivial.

    • les blocages à Géant puis Carrefour décidés et votés sur le rond-point, mais rapidement empêchés par les FO.

    • la marche convergente lancée par ATTAC 49 et Pas sans Nous (collectif de quartier) pour des transports accessibles à tous, voire gratuits, avec discours au Ralliement et blocage du tramway le temps d'apposer des affiches sur les vitres de plusieurs rames

 

Un organisateur déclare qu'il est heureux d'avoir retrouvé une super atmosphère de fraternité sur le rond-point. Quelqu'un s'est réjoui de voir que nous nous sommes associés au collectif de quartier Pas Sans Nous concernant l'action sur les transports. Un autre participant propose d'envisager l'idée d'un véhicule équipé d'un haut-parleur qui pourrait annoncer les actions en passant dans les quartiers et les villages.

 

  • Concernant l'action du dimanche au péage d'Ancenis (ouvert avec 20 personnes) quelqu'un regrette que l'ouverture de celui de Corzé n'ait pas été voté. Il est alors rappelé que ce dernier est beaucoup plus important pour Vinci car les sommes qu'ils récoltent sont énormes (trajet beaucoup plus longs). Les FO ont probablement l'ordre de ne pas laisser les GJ l'ouvrir et la répression est beaucoup plus grande que sur celui d'Ancenis pour cette raison. Il faut donc être en nombre suffisant pour que l'action ait une chance de tenir. Il est rappelé qu'une vingtaine de GJ angevins dont les plaques d'immatriculation ont été relevées par la police sont en attente de comparution (prévue en juin et reportée ultérieurement) pour l'ouverture du péage de Corzé. Une personne présente explique qu'elle a déjà comparu au tribunal pour une ouverture de péage. Elle risque entre 150 et 750 euros d'amende et une interdiction d'utiliser l'autoroute dans le département. Elle indique qu'il faut démonter les barrières, mais pas les attacher (dégradation si attachées...)

 

3-2 Préparation de l'acte 33 du 29 juin

 

  • En matinée, proposition est faite de prendre les ponts d'Angers avec des banderoles. Il est également proposé de mettre le gilet jaune géant sur le pont du tramway.

  • Passage de l'Atomik tour : Il est rappelé qu'un rendez-vous est aussi déjà fixé dès le midi au Mail (pique-nique) pour la venue d'Atomik Tour et le cortège vélorution qui le suivra. L'Atomik Tour est organisé par le collectif de Bure contre l'enfouissement des déchets nucléaires dont les membre sont victimes d'une répression similaire à celle que subissent les GJ. Un trajet précis est prévu (passant par le quartier de la Roseraie) avec des arrêts et des prises de paroles (devant le commissariat notamment). Le camion d'Atomik Tour fermera la vélorution.

  • Une question concerne les gens qui n'ont pas de vélo. Il est proposé que les marcheurs se rassemblent au Ralliement et distribuent des tracts.

  • Il est rappelé que, dans la soirée, le Maire va inaugurer l'esplanade du bord de Maine.

 

 

4- Ateliers

 

Une série de 5 ateliers est proposée par les participant.es et mise en place:

  1. On prend les 5 ponts

  2. Atomik Tour et la vélorution

  3. L'inauguration de l'esplanade

  4. Que faisons-nous pendant l'été ?

  5. Autonomie/Émancipation

 

Les participants se répartissent par table de travail et réfléchissent sur chaque thème.

 

Ils procèdent ensuite au compte-rendu par atelier.

​​

1. "On prend les 5 ponts" :

Le groupe a réfléchi aux modalités de confection des dix banderoles nécessaires à une double lecture, dans chaque sens de circulation, pour les 5 ponts. Pour des question de temps trop court concernant l'achat et la confection desdites banderoles, le vote pour la prise des ponts du samedi 29 juin est négatif. L'action est donc reportée.

2. "Atomik Tour et la vélorution" :

Le déroulé de la journée est présenté. Pour des raisons de sécurité, la vélorution devra rester groupée et les cyclistes devront respecter les feux de signalisation. Il est proposé que la sono soit posée sur un petit chariot accroché à un vélo. Des banderoles transportées dans le camion d'Atomik Tour pourraient être accrochées aux points d'arrêt.  Les vélos pourront être décorés de ballons jaunes et de cartons jaunes fixés dans les rayons pour faire du bruit. Les cyclistes pourront arborer un masque style bandit à la Zorro et l'un d'entre eux pourrait suivre déguisé en policier à pèlerine en criant : Arrêtez-les !  Chacun pourrait porter un brassard jaune ou serait inscrit : service du désordre. La proposition est votée et adoptée.

3. "L'inauguration de l'esplanade" :

Il est décidé, pour coller à ce besoin de montrer que le mouvement est toujours présent, qu'au lieu d'une banderole à faire ou choisir parmi celles que nous avons déjà, nous utiliserons les grands cartons de lettres formant le message : ON EST LA qui sera brandit en face de l'esplanade.

La proposition est votée et adoptée.

 

4. "Que faisons-nous pendant l'été ?" :

Pour cet été, le groupe a travaillé sur des propositions de dates suivantes :

10/07 : ACGJ pour un compte-rendu de nos envoyés à l'ADA de Montceaux les Mines des 28/29/30 juin et pour prépare les opérations de l'été.

21/08 : ACGJ pour préparer la rentrée

Plusieurs lieux possibles sont envisagés pour ces deux Assemblées car la Bourse du Travail ne sera sans doute pas disponible.

Les deux propositions sont votées et adoptées.

 

14/07 : une action et un pique-nique sur un rond-point sont envisagés et le principe est voté et adopté.

A voir si quelque chose pourrait être fait pour le défilé du 13.

 

31/07 et 07/08 : organiser un rassemblement festif pour maintenir le lien et la visibilité des Gilets Jaunes

Les deux propositions sont votées et rejetées.

 

31/08 : organiser un pique-nique en reprenant le rond-point du Parc Expo.

La proposition est votée et adoptée à l'unanimité.

 

La question de la présence constante tout au long de l'été le samedi sur le Ralliement est posée et l'Assemblée propose le maintien du stand, sachant qu'il faut que des équipes puissent se mobiliser pour le tenir et prendre le relais de ceux qui le tiennent depuis des mois. Il aurait le mérite de maintenir une visibilité sur le mouvement et d'informer les passants.

Il est également prévu de mettre en place l'opération des banderoles sur les ponts.

Il est rappelé qu'une réunion Café Repaire qui invite à rencontrer les GJ pour discuter de l'évolution du mouvement aura lieu mardi 02/07 au café habituel.

 

"Autonomie/Émancipation" :

En partant de l'idée que la solidarité, l'échange des savoirs et des outils sont nécessaires pour atteindre l'autonomie et l'émancipation, le groupe a dégagé plusieurs axes de réflexion :

- autosuffisance alimentaire avec jardins partagés et grainothèque libre de droits.

- installation de collecteurs d'eau de pluie et un double-circuit eau potable/non potable.

- chauffage géothermique ou solaire.

- isolation.

 

 

---------------------------

La prochaine Assemblée se déroulera donc le 10 juillet, à 19h15, salle Jean Macé.

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne du 26 juin 2019

06/07/2019 à 08h20

Publié le

L'assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers, huitième du nom, a réuni ce jeudi soir 43 personnes. L'objectif principal de la réunion était de finaliser la contribution de notre assemblée locale  à l'Assemblée des assemblées de Montceau-les-Mines et d'élire nos délégué.es.  Il s'agissait aussi  de prendre contact avec deux collectifs angevins en lutte et de se projeter sur les actions à venir. 

Malheureusement, l'ordre du jour, abondant, et la densité des échanges n'ont pas permis d'aborder comme il se devait ce dernier point, ce qui a été regretté par beaucoup, y compris par la commission d'organisation de l'Assemblée.  A l'issue de cette réunion, il a donc été émis l'idée de proposer une Assemblée extraordinaire  la semaine suivante, dédiée cette fois-ci exclusivement à la préparation des actions et des marches.

En préambule, un appel a rejoindre la commission est lancé. Une répartition des tâches est affichée dans la salle pour que des volontaires s'inscrivent.

 

Présentation de l'ordre du jour proposé par la commission d'organisation et validation par vote de l'assemblée.

L'ordre du jour est accepté à l'unanimité.

 

1- Organisation de l'Assemblée

 

  • Suivi de la préparation de trois conférences

    • ​Tera Coop (date non encore fixée).

    • L'éco-hameau du Ruisseau, conférence programmée le 28/09/2019.

    • La Muse, monnaie locale (conférence gratuite, date non encore fixée).

  • ​Trésorerie des deux commissions

    • la trésorière demande à être remplacée.

    • le solde des comptes à la date du 13 juin est de 44,26€.

    • demande est faite à l'Assemblée de se prononcer sur le remboursement de l'enceinte sonore (240€) acquise le mois dernier par un Gilet jaune. Proposition est faire d'effectuer, dans la mesure des disponibilités, un remboursement hebdomadaire de 30€ pendant huit semaines. Il est précisé qu'une charte d'utilisation du matériel technique est en cours de rédaction par la CMCV.  La proposition est soumise au vote et acceptée à l'unanimité.

  • ​Logo ACGJ

le projet avait été présenté lors de l'Assemblée du 29 mai.

Les propositions de deux Gilets jaunes sont soumises aux commentaires des présent.es et recueillies sur une feuille passant de table en table.

  • Nouvelle page FB "Cité jaune"

    • ​Pourquoi ?

      • pour répondre à un besoin d'information fiable et claire sur notre actualité.

    • Que peut-on y trouver ?

      • ​dates et lieux des événements : Assemblées, ciné jaune, thèmes des marches actions écocitoyennes et autres actions soutenues par l'Assemblée.

      • les dernières publications sur Cité jaune.

    • Particularité ? 

      • dans un souci de clarté et de concision, pas de commentaires si possibles, ceux-ci seront supprimés au fur et à mesure.

    • Pourquoi elle se nomme "Cité jaune" ?

      • ​pour faire le lien avec le site web Cité jaune et les deux commissions.

    • Comment s'y rendre ?

      • ​saisir sur Facebook "cité jaune".

      • pour s'abonner, cliquer sur le bouton "s'abonner".

  • ​​Dates de la prochaine assemblée

    • ​La date de la prochaine Assemblée est fixée au 26 juin, 19h15, à la Bourse du travail.

    • La question est rappelée de savoir ce que l'on fera pendant la période estivale.

    • Une décision devra être prise à l'Assemblée du 26 juin.

 

2- Les Actions : passées et à venir

2.1- Bilan et  retour d'expériences sur trois actions récentes

  • Assemblée extraordinaire du 5 juin : bilan positif. Malgré la météo, le travail a pu se faire dans un café et cinq compte-rendus rédigés ont été remis.

  • Acte 30, samedi 8 juin :  le parcours en hommage à six victimes de la répression policière a été apprécié pour sa portée symbolique et émotive sur différentes places publiques.

  • Ciné jaune/ATTAC, 12 juin :  Édition 1 "La Sociale". 48 personnes ont assisté à la projection qui a été suivie d'un débat de qualité et très fourni.

    • ​Des propositions de projection sur la place publique et dans les quartiers sont émises.

    • La programmation à venir n'est pas encore établie.

2.2- Perspectives

  • Des détails déjà précis sont présentés par la commission d'animation des cortèges concernant les dates suivantes :

    • ​15 juin : Marche "Réveillez-vous !", Acte 31

    • 22 juin : Acte 32, Appel à la gratuité des transports en commun pour tous, en soutien à l'événement créé par le collectif "Pas sans nous". Les GL répondront à cette invitation dès 13h, place Lorraine. Ce sera l'occasion de rencontrer les gens des cités et d' "effacer les préjugés".

    • 29 juin : passage de l'Atomic tour (collectif anti-nucléaire de Bure) et marche "spéciale" commune.

    • 28 septembre : conférence sur la maison autonome.

3- Rencontre avec nos partenaires en lutte

Le but de ces rencontres, rappelons-le, est de connaître d'autres mouvements de lutte locaux, qu'ils soient sociaux, humanistes ou écologistes, afin de renforcer notre réseau, d’étudier la possibilité de convergences et, si possible, d'établir un agenda et des actions en commun. 

3.1- Rencontre avec le collectif féministe Émancipation 

Ce collectif a répondu à notre invitation de rencontrer les collectifs et associations basés à  l’Étincelle, structure autonome qui nous avait été présentée à l'a dernière ACGJ du 29 mai (voir le CR).
 

Deux intervenantes nous ont donc présenté ce collectif féministe, né en 2008, qui se présente comme anti-sexiste et anti-patriarcal, et qui combat toutes les formes de domination et de discrimination liées aux rapports de genre et milite en faveur du droit à l'avortement. Il est  indépendant de toute organisation politique et fonctionne au consensus et de manière non-autoritaire. Le collectif est non mixte, mais collabore avec les hommes. Il est créateur d'événements (prochainement une conférence sur la PMA), relaie de l'information et cherche à créer des liens entre les actions militantes, les actions politiques afin de pouvoir collaborer ensemble.
 
Lien vers le site du collectif :

http://collectifemancipation.fermeasites.net/index.php?static2/qui-sommes-nous

3.2- Rencontre avec le collectif "Pas sans nous" 

Sur sa page FB, le collectif "Pas sans nous" se présente comme un "Mouvement d'émancipation sociale œuvrant à la considération des habitants de quartiers populaires par les habitants eux-mêmes ", mais aussi comme un "syndicat pour nos quartiers populaires et nos cités HLM à Angers, Cholet, Saumur, et leurs communes environnantes". Il souhaite apporter une dynamique inter-quartiers et promeut les auto-organisations liées à la défense de leurs droits et de leurs intérêts collectifs. Il s’engage surtout "pour ceux et celles qui sont minoré-e-s, discriminé-e-s, stigmatisé-e-s ou oppressé-e-s".

L'intervenant rappelle que la lutte existe depuis longtemps, même si le collectif est né récemment (2014-2015). Il est rappelé que ce que subissent les GJ aujourd'hui, en terme de répression policière, les quartiers le connaissent depuis maintenant 30 ou 40 ans. Ils sont en lutte pour se réapproprier leur liberté d’expression. C'est justement ce à quoi travaille le collectif "Pas sans nous", expérimentant à sa mesure, en donnant la parole aux gens des quartiers sur de nombreux sujets. Ce faisant, il cherche également à réconcilier les gens dans leur propre quartier. 

 

Le collectif est en recherche d'alliances pour combattre tous les dysfonctionnements de cette société.  

 

Lien vers la page FB du collectif , "Justice pour nos quartiers" : https://www.facebook.com/PSN49/.


4- En route pour l'Assemblée des assemblées n°3 (AdA3)

L'objectif est double : finaliser et approuver les textes contributifs de notre Assemblée à l'AdA3 d'une part, et désigner nos délégué.es d'autre part.

 

4.1- Rappel des informations relatives à la prochaine AdA

  • L'AdA3 se tiendra du v. 28 au d. 30 juin 2019 à Montceau-les-Mines.

  • L'inscription de l'ACGJ Angers à l'AdA3 est réalisée et confirmée à la date du 17-06-2019.

4.2- Finalisation et vote des propositions à adresser à l'AdA3

  • Rappel de la demande de l'AdA3

​Les questions sont réparties dans les trois catégories suivantes :​

​​​- Catégorie 1 : trois questions ouvertes​. ​

- Catégorie 2 : quatre questions relatives au suivi des chantiers ouverts à Saint-Nazaire.

- Catégorie 3 : propositions libres des groupes locaux 

 

             ---> Échéance pour la remontée des propositions des assemblées locales :18 juin.

  • Lecture des propositions par les participant.es aux ateliers

    • Chaque texte a été discuté et amendé.

    • Seul le texte de la question 1 de la catégorie 1, relatif aux "actions nationales fédératrices et mobilisatrices pour maintenir le rapport de force" a été particulièrement modifié. Les autres n'ont subi que des amendements marginaux qui n'ont fait que préciser les directions initialement proposées.

    • Par contre, le texte devant répondre à la question 3 (2ème catégorie) relatif au "bilans et perspectives des assemblées citoyennes locales" a paru à l'Assemblée en décalage avec la question puisqu'il proposait uniquement la création d'assemblées régionales. Il a été décidé de le déplacer pour en faire une proposition attachée à la 3ème catégorie et de l'envoyer avec les autres contributions, même si le délai pour cette catégorie avait expiré (6 juin). En outre, il a été décidé d'ouvrir la proposition à la création d'assemblées couvrant les échelons "intermédiaires" de la participation, comme les groupes locaux proches, le département et enfin la région. 

    • Chaque texte amendé a été approuvé par l'Assemblée réunie ce jour et pourra donc être envoyé à l'AdA3 dans les délais (18 juin).

    

 Voir les 5 textes ici.

 

3. Délégation ACGJ Angers à l'AdA 3 

  • Rappel des contraintes de l'AdA3 : parité homme/femme, représentativité sociale et groupes tournants 

  • Conditions matérielles : 

    • Transport financé par la cagnotte de l'Assemblée locale.

    • Hébergement possible chez l'habitant.

    • Repas sur place assuré  par des cantines de lutte avec prix libres.

  • Trois personnes se sont proposées pour la délégation de l'ACGJ Angers.

Les trois candidatures ont été approuvées à la quai-unanimité.

 

Nos délégué.es à l'Assemblée des assemblées de Montceau-les-Mines seront :

- Virginie    (porte-parole)

- Fred        (porte-parole)

- Bob         (observateur)

  • Les noms des délégué.es ont ainsi pu être envoyés à l'AdA dans les délais (15 juin).


5- Travaux de l'Assemblée


Exceptionnellement, et dû à un ordre du jour abondant, les ateliers n'ont pas pu se tenir. 

 

Certaines échéances étant proches (voir point 2.2.), il est décidé, aussitôt après l'assemblée, de proposer une Assemblée extraordinaire le 18 juin prochain qui serait essentiellement dédiée à ces travaux.

6- Annonces diverses

  • Il est rappelé que la commission chargée de l'organisation des Assemblées recherche des GJ pour l'aider ( retrouvez la liste des postes ici ).

  • L'équipe des stands d'information du Ralliement propose aux GJ qui ont du mal à suivre les marches de venir la retrouver. Elle propose également que les marches se terminent au Ralliement.

  • Une GJ de l'équipe des stands d'information du Ralliement propose de faire des achats groupés de nourriture pour faire des dons les samedis.

  • Un GJ "paysan", menacé de se retrouver à la rue au mois de mars 2020, recherche un lieu pour mettre sa caravane.

---------------------------

Clôture de l'Assemblée vers 23 h.
 

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne du 13 juin 2019

18/06/2019 à 11h26

Publié le

L'assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers, septième du nom, a réuni ce mercredi soir 47 personnes. L'objectif de la réunion était de lancer les travaux de l'Assemblée à partir des projets des citoyen.nes d'Angers, de faire un retour sur les deux actions du week-end dernier, de se projeter dans les actions à venir et de préparer la 3ème Assemblée des Assemblées de Montceau-les-Mines.

1- Présentation de l'ordre du jour proposé par la commission d'organisation et validation par vote de l'assemblée.

L'ordre du jour est accepté à l'unanimité.

2- Organisation de l'Assemblée

2.1- Informations et calendriers

 

2.2.1- Proposition de deux conférences

  • Présentation du projet Tera Coop de Frédéric BOSQUE

    • s'organisera à partir d'un nombre minimal de personnes intéressées.

    • date butoir fixée au 30 juin

    • Participation libre pour financer la conférence

    • contact pour s'inscrire : Fred

  • Présentation de la maison autonome Ecohameau du Ruisseau de Patrick BARONNET

    • conférence non rémunérée

    • contact pour s'inscrire : Fred

 

Propositions approuvées à l'unanimité par l'Assemblée.

2.2.2- Trésorerie

Les comptes des deux commissions (ACGJ et CMCV) sont sommairement présentés. Le tableau des dépenses et des recettes est affiché dans la salle, comme à chaque assemblée.

Les dernières dépenses concernent l'achat de tissu et de bombes de traçage pour confectionner le gilet géant et des banderoles, ainsi qu'un diable pour transporter l'enceinte sonore. Il reste à ce jour 41,74€ en caisse.

223- Projet de création d'un logo pour l'ACGJ

Le but est de représenter l'identité de l'ACGJ sur les tracts et la communication de l'Assemblée.

 

Les trois projets en cours sont affichés en salle pour recueillir des avis.

2.2.4- Rappel des dates des prochaines assemblées

  • jeudi 13 juin

  • mercredi 26 juin

 

La question est posée de savoir si des Assemblées doivent être maintenues pendant les deux mois de vacances pour juillet et août. L'idée est de veiller à ne pas perdre le lien. Il en sera débattu à l'Assemblée du 26 juin.

2.2-  Proposition de création d'Assemblées extraordinaires d'urgence

Il est proposé de pouvoir se réunir en urgence à l'appel de l'ACGJ, au cas où il faudrait s'organiser ou prendre des décisions face à l'actualité. Dernièrement, par exemple, le tractage de la REM ou la venue du premier ministre à Angers. La proposition est soumise au vote.

 

Il est rappelé que la communication reste un problème important et que nombre de Gilets jaunes peinent à recevoir les informations les concernant. La CMCV rappelle qu'elle envoie régulièrement les informations importantes par voie de mailing.

Un échange rappelle que les groupes Facebook et même Telegram ne sont pas des médias sûrs et qu'il sont surveillés.

La commission ACGJ réfléchit à l'ouverture d'une page dédiée aux informations des deux commissions et des travaux de l'Assemblée.

In fine, la proposition de création d'Assemblées extraordinaires d'urgence est acceptée à l'unanimité par l'Assemblée présente.

2.3-  Liens avec l'Assemblée des assemblées (AdA)

2.3.1-  Inscription à la prochaine AdA n°3

Elle se tiendra du v. 28 au d. 30 juin 2019 à Montceau-les-Mines.

La proposition d'inscription de l'ACGJ Angers à l'AdA 3, à faire avant le 15 juin, est soumise au vote. Elle est acceptée à l'unanimité.

 

2.3.2-  Réponses à apporter aux axes de travail proposés par l'AdA 3

L'équipe de Montceau-les-Mines, organisatrice de la prochaine AdA, nous a adressé un ensemble de questions à travailler au local pour préparer les travaux de l'AdA. Cette série de questions, disponible sur le site Cité Jaune (http://www.citejaune.com/3e-assemblee-des-assemblees)  est répartie selon trois catégories :

  • Catégorie 1 : Questions ouvertes

  • Catégorie 2 : Suivi des chantiers ouverts à Saint-Nazaire (AdA 2)

  • Catégorie 3 : Propositions concrètes des groupes locaux

 

Les réponses étant à retourner pour le 6 juin concernant la catégorie 3, et pour 18 juin s'agissant des deux premières, il apparaît qu'une seule séance de travail, lors de l'Assemblée du 13 juin, ne pourrait suffire.

 

 

233- Convocation à l' Assemblée extraordinaire du mercredi 5 juin

Pour tenir compte des délais imposés par l'AdA Il est proposé de convoquer une Assemblée extraordinaire entièrement dédiée à ces travaux le mercredi 5 juin prochain.

 

Elle se tiendrait sur la place du Ralliement de 17h à la nuit tombée.

 

Les participant.es sont invité.es à apporter chaises et tables pliantes, mais également des plats et des boissons à partager.

 

Cette assemblée extraordinaire, installée sur la place publique, serait ouverte à tou.tes les citoyen.nes d'Angers et créerait du même coup un événement. Il est ainsi proposé que l'équipe qui tient les stands d'information du samedi concoure à installer la scène de cet événement.

 

La proposition est acceptée par l'Assemblée, dont 5 votes blancs.

 

2.3.4- Délégation de l'ACGJ Angers pour l'AdA

 

L'AdA demande aux Assemblées locales de désigner quatre délégué.es maximum, dont deux porte-parole et deux observateurs.trices. Les critères proposés sont les suivants :

  • parité homme/femme

  • représentativité sociale

  • groupes tournants

 

La liste est à envoyer à l'AdA avant le 15 juin    

 

Il est rappelé que l'hébergement est gratuit et que le transport sera financé par la trésorerie de nos deux commissions. Les repas sont proposés sur place, à prix libre.

Il  faudra envoyer par mail une photo du groupe GJ avec délégué(e)s et observateurs.trices tenant un carton "en route vers l'assemblée des assemblées bourguignonne" à inscriptionassemblee@riseup.fr (en indiquant le nom du groupe, la ville, les noms et prénoms des personnes qui viendront).

 

Il est demandé aux participant.es souhaitant représenter l'ACGJ Angers de se porter candidat.es et de se présenter dès maintenant. La désignation définitive des délégué.es se fera lors de l'Assemblée du 13 juin. Personne ne s'est pour l'instant porté candidat.e.

2.3.5-  Cagnotte AdA

L'AdA nous transmet un nouveau lien pour la cagnotte qui permettra de financer l'Assemblée nationale de Montceau-les-Mines :

https://www.paypal.com/pools/c/8elfzrgNkR?fbclid=IwAR3zO0qXa5Gob1qvYlkCSs5wErE94Od3IC0oJBB-d58xGzNz_i7rDK6LP9A

Il est proposé de faire passer cette information sur les groupes FB et sur Cité Jaune.

2.3.6- Le retour sur l'AdA de Saint-Nazaire

Les CR des six appels de l'AdA de Saint-Nazaire sont à présent disponibles sur Cité Jaune. Ils récapitulent tous les retours des Assemblées locales sur ces appels qui devaient être débattus et appropriés ou non au local, dont les votes et les amendements.

2.4 - Liens avec la Commission Média, Com' & Veille (CMCV)

Il est rappelé que le site Cité Jaune (http://www.citejaune.com) dédie un onglet à la vie de l'Assemblée. On peut y retrouver les comptes-rendus de nos Assemblées, le calendrier des Gilets jaunes et les travaux des ateliers.

 

Ces travaux se matérialisent par des fiches qui sont renseignées lors des ateliers de l'Assemblée. Elles vont être mises en ligne dès que possible, à l'exception de celles présentant des données sensibles pour notre organisation. Les fiches, recueillies dans un classeur, restent également à disposition des participant.es des Assemblées.

 

Une sous-rubrique est consacrée à l'Assemblée des Assemblées (AdA). Les informations relatives à la préparation de la prochaine AdA de Montceau-les-Mines y sont déposées au fur et à mesure.

2.5- L'agenda des Gilets jaunes

Un agenda des événements importants intéressant les Gilets jaunes d'Angers est présenté à chaque Assemblée via un affichage mural. Il est à présent également disponible sur le site Cité Jaune, en bas de la page d'accueil.

Il est souligné combien il est important d'avoir une vision prospective la plus en amont possible sur les actions à venir, afin de mieux pouvoir les préparer matériellement et de mieux communiquer.

Deux dates ont été particulièrement mises en avant :

  1. Le passage à Angers de l'Atomic tour, du 27 au 29 juin, par le collectif de Bure (Meuse) qui lutte contre le nucléaire et l'enfouissement des déchets, avec une marche - ou cortège à vélo -  que l'on pourrait axer sur le thème "des transports en commun gratuits !", lors de l'acte 33 du 28 juin (voir info sur l'agenda en ligne sur Cité Jaune) ;

  2. La Grande marche jaune, partant de Montceau-les-Mines à la fin de l'AdA et rejoignant Paris pour une reprise de la Bastille le 14 juillet. Des groupes locaux pourraient rejoindre la Marche sur l'itinéraire de celle-ci.

3- Retour sur les actions des Gilets jaunes d'Angers

Revenir un moment sur les actions entreprises, réussies ou pas, doit nous permettre d'en tirer des enseignements pour nous améliorer à l'avenir.

3.1- Corzé (action du 25 mai)

Le péage de Corzé était la cible de cette action. Les barrières ont pu être levées pour laisser passer les voitures, même celles de personnes ayant visiblement largement les moyens de payer le péage ! La police est intervenue très rapidement et, à l'issue d'un  échange très tendu, il a été décidé de quitter les lieux. Menacé.es d'amendes à la prochaine tentative, plusieurs manifestant.es expriment leur décision de ne pas y retourner. Le groupe s'est alors dirigé sur le pont autoroutier de Villevêque pour y brandir des banderoles et se rendre visible auprès des usagers.

3.2- L'acte 28 et la convergence avec la Marche pour le Climat (25 mai)

Les participant.es ont exprimé leur grande satisfaction au regard de cette convergence et de l'action menée particulièrement sur la place de la préfecture où plusieurs discours de Gilets jaunes ont été prononcés devant un gilet jaune géant et un mur de cartons jaunes.

Ils.elles sont d'autant plus étonné.es d'apprendre que certain.es organisateurs.trices de cette Marche, ainsi que certain.es participant.es écologistes se sont plaint.es de la manière dont les Gilets jaunes se sont comporté.es : non respect de règles qui avaient été décidées lors de la dernière réunion de préparation (nombre de discours, prise de la tête du cortège jusqu'à la préfecture, slogans hors contexte, non respect de l'écoute lors de la 5ème halte...)

Des explications ont été apportées concernant principalement le manque de coordination évidente entre les Gilets jaunes et la Marche pour le Climat. Celles-ci expliquent en grande partie ces différences d'appréciation.

Sur proposition d'un organisateur Gilet jaune de cet acte 28, un communiqué en réponse aux organisations Climat est discuté. Après quelques amendements, il est approuvé à l'unanimité. Le communiqué est disponible sur Cité Jaune, à l'adresse :

http://www.citejaune.com/citejaune/communiques-de-presse

Marcher ensemble ne suffit donc pas pour installer une réelle convergence. Celle-ci doit se construire aussi sur le fond, par des contacts profonds et réguliers.

​​

4- Rencontre avec nos partenaires en lutte

4.1- Présentation de l'Etincelle

 

Un membre de l'organisation "Alternative libertaire" a présenté succinctement l'Etincelle, lieu militant, associatif et autogéré, situé 56, Bd du Doyenné à Angers.

 

C'est un espace qui accueille une bibliothèque, des concerts, des conférences débats, projections, des réunions, des ateliers, etc. L'Etincelle regroupe des individu-e-s, assos, collectifs de luttes, organisations diverses, telles que l’AMAP l’Aneth, Alternative libertaire 49, la Cantine végétar/lienne, le Collectif de soutien aux sans- papiers 49, le Collectif Émancipation, Murmure, Les Nuits bleues, la CNT, Rudy’s Back, Liberté Égalité Animale 49, et les collectifs d’organisation de concerts. C'est un lieu de rencontre pour celles et ceux qui sont à la recherche d’alternatives politiques et sociales.

 

Les Gilets jaunes sont invités à venir aux Portes ouvertes de l'Etincelle qui auront lieu le 15 juin, à partir de 12 h, avec un repas partagé, une conférence gesticulée “informatique ou libertés ?” et des concerts.

 

Le 15 juin coïncidant avec l'Acte 31 des Gilets jaunes, il est proposé de terminer la marche partant du Mail à l'Etincelle.

4.2- La Grande Ourse

 

La Grande Ourse fait son état des lieux ce dimanche 2 juin au Héron carré à partir de 14h. Autour de 4 tables rondes sur des thématiques touchant à la question du droit au logement, de l'hébergement d'urgence, de l'accueil des exilé-e-s ou de la précarité étudiante. Infos sur https://www.facebook.com/events/396277737641538/

4.3- Le principe de la rencontre avec des partenaires en lutte

 

En conclusion, les participant.es de l'Assemblée valident à l'unanimité la proposition de faire intervenir à chaque session un.e représentant.e d'un collectif en lutte dans le but de se connaître et de fonder le cas échéant des actions communes.

5- Les travaux de l'Assemblée citoyenne

 

Après avoir proposé différents thèmes, les participant.es se sont réparti.es librement sur chacun des sept ateliers suivants :

  1. Problème de communication entre Gilets jaunes,

  2. Animation des cortèges,

  3. Appel des Angevines,

  4. Création d'une commission juridique et de soutien aux victimes GJ,

  5. Réappropriation de nos institutions,

  6. Ciné jaune,

  7. Capitalisme et écologie sont-ils compatibles ?

  • Rappel des consignes :

Une fiche projet en double exemplaire est produite par chaque groupe avec la description du projet. Un exemplaire est conservé par l'équipe et un autre est remis à la commission afin de garder une trace pour les prochaines Assemblées et de permettre de maintenir le contact avec les équipes formées. Ces fiches projet seront ainsi mises à diposition des prochain.es participant.es aux Assemblées à venir et diffusées sur Cité Jaune.

 

Chaque équipe a désigné un.e réferent.e et un.e porte-parole.

 

  • Restitution des ateliers

Voir les fiches bientôt disponibles sur Cité Jaune.

 

 

----------------------------------

 

La prochaine Assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers aura lieu le jeudi 13 mai, à 19h15, à la Bourse du travail, Angers.

 

Une assemblée extraordinaire, dédiée à la préparation de l'Assemblée des Assemblées de Montceau-le-Mines, se tiendra le mercredi 5 juin, place du Ralliement à Angers, à partir de 17h.

Compte-rendu de Assemblée Citoyenne du 29 mai 2019

02/06/2019 à 07h53

Publié le

L'assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers, cinquième du nom, a réuni ce jeudi soir une quarantaine  de personnes. L'objectif de la réunion était de lancer les travaux de l'Assemblée à partir des projets des citoyen.nes d'Angers.

 

1 - Présentation de l'ordre du jour proposé par la commission d'organisation et validation par vote de l'assemblée.

 

2 - Présentation de la Commission d'organisation de l'Assemblée citoyenne d'Angers et de ses missions.

 

Une commission appelée "Assemblée citoyenne des Gilets jaunes" d'Angers (ACGJ) a été créée le 23 avril dernier. Elle est constituée de sept membres, dont trois sont membres de la commission "Média, communication et veille" (CMCV). C'est cette dernière qui avait permis la création de l'Assemblée  en mars et préparé les quatre premières éditions. Elle a en outre créé le site Cité jaune et en assure la maintenance. Une page dédiée à l'Assemblée est d'ailleurs à retrouver sur ce site.

 

Les missions que se donne cette commission ont été présentées :

a) Assurer l'organisation et la communication de l'Assemblée.

b)  Faciliter la mise en œuvre des travaux de l'Assemblée et les soutenir par la coordination et la communication.

c) Entretenir des liens forts avec l'Assemblée des assemblées et avec les autres Assemblées locales.

3 - Informations et calendriers

 

3.1 - Informations en provenance de l'Assemblée des assemblées de Saint-Nazaire

 

Présentations de la validation des cinq appels nationaux votés et amendés par la quasi-unanimité des Assemblées locales (à retrouver sur Citéjaune.com et dans les classeurs).

Annonce de l'ouverture d'une plateforme numérique collaborative sécurisée des gilets jaunes : LOOMIO. Nous sommes en attente d'information sur cette plateforme. APPEL AUX GILETS JAUNES VOLONTAIRES POUR CONTRIBUER A LA MODERATION DE CET OUTIL.

 

Annonce de la validation par la majorité des Assemblées locales du lieu de la prochaine Assemblée des assemblées. Ce sera à Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire (71) en fin juin.

 

3.2 - Présentation de l'agenda à l'aide d'affichettes murales.

 

Présentation du calendrier des actions qui courent pour le moment jusqu'au 2 septembre et rappel des actions à venir prochainement, comme la nocturne du 3 mai, la marche du 4 mai, la diffusion ce même jour du film "J'veux du soleil" de  Ruffin et Perret, appuyée par une fanfare, ainsi que le nettoyage des berges de Maine le dimanche 5 mai avec le groupe d'Actions environnement Jaunes et verts.

 

4 - Les travaux de l'Assemblée citoyenne.

 

Les consignes ont été présentées pour permettre la mise en place de groupes de travail réunis en ateliers pour discuter de sujets proposés ou mettre en place des actions.

 

La première phase a donc été un recueil des propositions des participants qui étaient numérotées. Neuf projets ont ainsi émergés.

 

Après quoi,  les participants se sont repartis librement sur chacun des ateliers pour 45 mn de réflexion et débat sur le thème choisi. Parmi les neuf propositions, sept ont été retenues par les participant.es.

1- Projet de réalisation d'une communauté internationale du vivant (charte)

2- Groupe Facebook "Action environnement Jaunes et verts"

3- Les Cinés jaunes : films documentaires sur les préoccupations des GJ

4- Médias

5- Animations des cortèges

6- Réappropriation des moyens de production

7- Réappropriation de nos institutions

 

Les deux thèmes non retenus ont été "Préparation du débat du 7 mai  au Cercle sur les élections européennes" et "l'affichage jaune lors de la campagne des élections européennes".

 

Une fiche projet en double exemplaire devait être produite par chaque groupe avec la description du projet. Un exemplaire était conservé par l'équipe et un autre était remis à la commission afin de garder une trace pour les prochaines Assemblées et de permettre de maintenir le contact avec les équipes formées. Ces fiches projet seront ainsi mises à disposition des prochain.es participant.es aux Assemblées à venir.

 

Chaque équipe a désigné un.e réferent.e et un.e porte-parole.

 

Il est à noter que, selon les thèmes, la temporalité de leur finalité est très variée (par exemple le nettoyage des berges de Maine, qui arrivait dès le dimanche et d'autres qui demandaient une réflexion plus poussée ou une mise en place sur le long terme).

 

Un.e porte-parole de chaque groupe a présenté à tour de rôle, à l'ensemble de l'Assemblée, la fiche de son groupe avec un temps de précision, d'échange, de questionnement et d'enrichissement du projet par les autres participant.es. Ensuite l'Assemblée s'est prononcée pour dire si elle accordait son soutien à chaque équipe. Tous les projets ont ainsi été validés par l'Assemblée des présent.es.

 

A la fin de l'Assemblée, les organisateurs ont sollicité l'avis des participant.es sur ce mode de fonctionnement  afin de savoir si l'on devait conserver celui-ci pour les Assemblées à venir. Les participant.es ont soutenu ce mode de fonctionnement et ont exprimé leur souhait de pouvoir continuer de cette façon.

 

Les équipes auront l'occasion de faire le bilan de leur projet lors de la prochaine Assemblée et les poursuivre si elles le désirent.

 

Cette Assemblée s'est conclue avec de nombreux sourires en témoignage de la satisfaction du travail accompli.

 

----------------------------

  

La prochaine Assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers aura lieu le mercredi 15 mai, à 19h15.

Compte-rendu de l'Assemblée citoyenne du 2 mai 2019

06/05/2019 à 16h46

Publié le

L'assemblée citoyenne des Gilets jaunes d'Angers, quatrième du nom, a réuni ce jeudi soir une cinquantaine de personnes, pour la plupart déjà présentes aux assemblées précédentes. L'objectif de la réunion était de rendre compte de l'Assemblée des Assemblées (AdA) de Saint-Nazaire (5 au 7 avril 2019) par les quatre délégué.es.

La réunion a suivi les quatre points suivants :​

  1. Appel aux dons

  2. Compte-rendu de l'Assemblée des assemblées (AdA) de Saint-Nazaire (5 au 7 avril 2019)

  3. Consultation sur les cinq Appels proposés par l'AdA

  4. Consultation sur les deux questions adressées par l'AdA :

  • date pour une mobilisation aux élections européennes

  • choix du lieu de la prochaine AdA

 5. L'avenir des assemblées citoyennes des GJ d'Angers

​​

​​

1- APPEL AUX DONS

​​

Une participation pécuniaire s'avère indispensable pour financer le site Cité Jaune, la lettre d'information (newsletter), les tracts et le défraiement de certain.es délégué.es à l'AdA (transport). Il a été récolté la somme de 94,50 €.

​​

2- COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES DE SAINT-NAZAIRE

Après avoir remercié les GJ d'Angers de leur confiance et avoir rappelé l'urgence relative dans laquelle cette préparation s'était déroulée, les quatre délégué.es, Lucy, Carole, Serge et Pascal ont fait part de leur ressenti et de leur émotion d'avoir participé à un événement vécu comme un "moment historique" du mouvement des Gilets jaunes.

Le compte-rendu a été présenté en trois points, les enjeux et défis, les modalités de travail et les résultats de l'AdA.

2.1. Les enjeux et les défis à relever

​​

1. Poser les fondements démocratiques de la représentation par la pratique réelle et directe.

  • comment échanger et trouver le consensus à plus de 700 personnes réunies ?​

  • comment échanger et trouver le consensus à plus de 700 personnes réunies ?​​​

  • comment coordonner l'ensemble des groupes locaux sans que le pouvoir ne soit préempté par quiconque ? A ce titre, il s'agira de proposer une alternative crédible à l'influence des leaders auto-proclamés élus des médias.

  • Le défi à relever est d'inventer, en les expérimentant, des pratiques collectives de démocratie directe, d'inventer un processus politique inédit, capable de fonctionner lorsque le système actuel sera dégagé.​

2. Poser les fondations d'une coordination des Assemblées de GJ locales au niveau national, tout en reconnaissant leur souveraineté en toute matière.

3. Rassembler l'extraordinaire diversité et originalité portée par les délégations et parvenir à un consensus rassembleur autour de thèmes et de revendications communes

  • construire un commun concernant l'appréciation de la situation, les orientations à choisir, la coordination des actions à mener

  • constituer une identité commune aux Gilets jaunes sans craindre pour autant de mettre en évidence ce qui fait débat, ce qui divise.

  • dégager les convergences et les divergences et en garder les traces pour la suite.

4. Se mettre d'accord sur le rôle de l'AdA et sur son mode de fonctionnement

  • qui on est ? comment on fonctionne ?

​​​

2.2. Les modalités de travail de l'AdA​

1. Alternance d'ateliers de travail et de plénière le samedi, plénière le dimanche

  • A l'étonnement des délégué.es, aux thèmes de travail prévus se sont ajoutées des propositions apportées par des délégations locales. En tout, 10 ateliers ont donc été proposée pour 700 personnes :

    • Charte commune à toutes les assemblées locales 

    • Élections européennes : quelle mobilisation ? Quelle stratégie ?

    • Convergence environnementale, écologie

    • Assemblée délibérative citoyenne et RIC

    • Création d'assemblées communales

    • Face à la répression

    • Stratégies et actions

    • Revendications 

    • Communication interne et externe

    • Actions 

  • Il a donc été impossible pour les quatre délégué.es de pouvoir suivre tous les ateliers et de porter au mieux le mandat qui leur avait été confié. Ils l'ont fait à chaque fois que cela était possible et ont remarqué de manière générale que les propositions des autres délégations confortaient et complétaient les leurs.

  • Intérêt : énormément de pratiques, d'actions, de projets échangés ! Il faudrait prendre le temps de constituer un inventaire de tout ces témoignages.

​​

2. Des conditions de travail plutôt difficiles pendant les ateliers :

  • ​promiscuité et bruit, météo défavorable, nombre de participants élevé et temps de travail souvent insuffisant ;

  • à retenir : une équipe de "facilitateurs.trices" tournaient pour aider le travail des participants, rappeler les consignes, organiser les tours de parole ;

  • samedi, les restitutions ont été faites l'après-midi. Elles devaient être fondues dans les textes de l'Appel général et des appels thématiques. Ces textes de synthèse ont été débattus et votés le lendemain dimanche.

3. Un exercice compliqué de la démocratie directe

  • une grande discipline est exigée : écoute, tours de prise de parole gérée par des "facilitateurs", respect du temps d'expression, gestion des frustrations, utilisation du langage des signes de Nuit debout ;

  • chaque Appel et chaque amendement est voté aussitôt. Il a fallu que les délégué.es porte-parole des Assemblées locales se positionnent, même si la question débordait du cadre des propositions travaillées en amont. C'est donc avec en mémoire l'esprit qui animait les travaux des Assemblées locales, plutôt qu'avec les listes de propositions particulières, que les votes ont pu aboutir.

  • une majorité nette était exigée à chaque fois pour qu'il y ait validation, faute de quoi, il y avait rejet de la proposition (pas de comptage des voix mais des cartons de couleur qui permettait de visualiser rapidement le résultat des consultations)

  • la place des médias avait également été réfléchie. Ceux-ci étaient triés entre médias non désirables (à pastille rouge), priés de sortir à certains moments, et médias "amis" (pastille jaune).

2.3. Les résultats

  • Renforcement de la coordination au niveau national en mettant en place des stratégies communes, par exemple :​

    • des journées de lutte coordonnées

      • 13 avril contre la répression,

      • 1er mai, se joindre aux cortèges de manière visible,

      • 8 mai (investir tous les lieux symboliques de la Résistance),

      • 11 mai : opération nationale de blocage des péages,

      • 26 mai : mobilisation lors des élections européennes,

      • du 23 au 26 août : lors de la réunion du G7,

      • juillet : blocage du Tour de France,

      • blocage d'Amazon, des usines d'armement,

      • création de marchés solidaires,

      • actions de résistance aux expulsions,

      • etc.

  • Des questions importantes à transmettre aux futures AdA. Par exemple :

    • Quels échelons intermédiaires entre le local et le national : commune, départements, régions ?

    • A quelle fréquence doivent se faire les AdA ? Comment concilier le temps long de l'AdA et le temps court de l'actualité politique et sociale ? Comment être réactif ?

    • Est-ce que l'AdA peut constituer des commissions nationales ?

    • Faut-il réfléchir à un gouvernement provisoire de salut public ?

    • Quelle représentativité doit avoir l'AdA ? équilibres entre Paris/régions, villes/campagnes, métropole/Dom-Tom…

    • Comment coordonner les ressources humaines et les outils ?

    • Faut-il élaborer une charte commune de fonctionnement à toutes les assemblées à créer sur tout le territoire, dans chaque commune ?

  • Des synthèses sous forme d'Appels établis sur la base d'un large consensus.                                                                                                 Cinq textes de synthèse ont été rédigés puis débattus, amendés et votés le dimanche. Ces textes constituent les cinq appels suivants :

    • ​Appel de la 2e Assemblée des Assemblées des Gilets jaunes, exprimant :

      • l'intention de changer le système global incarné par Macron, et pour ce faire, "sortir du capitalisme" ;

      • des revendications sociales, fiscales, écologiques et démocratiques ;

      • la volonté de pratiquer de nouvelles formes de démocratie directe ;

      • le rôle de l'AdA, qui est d'émettre des orientations et de les soumettre aux groupes locaux ;

      • l'indépendance de l'AdA à l'égard des partis politiques, des organisations syndicales et des leaders auto-proclamés ;

      • l'appel à des actions par le biais d'une plate-forme numérique dédiée et sécurisée ;

      • le renforcement des assemblées locales souveraines ;

      • l'appel à une "semaine Jaune" d'actions à partir du 1er mai ;

      • l'appel à créer un "mouvement social écologique populaire".

    • ​Appel à créer des Assemblées citoyennes et populaires dans chaque commune, proposant :

      • d'y mener ses propres expériences dans le respect de l'intérêt collectif ;

      • de se fédérer en réseau par l'échange des expériences.​​​​

    • Appel à l'action et à la mobilisation pour la période des élections européennes, exprimant :​

      • la dénonciation du caractère anti-démocratique et ultra-libéral des institutions européennes ;

      • le choix de ne donner aucune consigne de vote ou de participation à ces élections ;

      • la condamnation de tentatives de constitution de liste politique au nom des GJ ;

      • un appel à mobilisation autour des élections le 26 mai ;

      • un appel à une convergence de tous les peuples à Bruxelles, coordonnée avec les GJ belges.​​​​

    • Appel pour l'annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement, exprimant :

      • la dénonciation de la dérive autoritaire de l'état et de la répression policière et judiciaire ;

      • des revendications, telles l'annulation des peines et des poursuites, l'interdiction du LBD 40 et des grenades offensives, etc.

      • un appel à organiser des soutiens, financiers et juridiques et à recenser les cas via une plate-forme numérique ;

      • un appel à une mobilisation nationale des GJ le 18 mai (acte 27) devant tribunaux et prisons.​​​

    • ​Appel pour une convergence écologique, exprimant :

      • la dénonciation des effets du capitalisme et de sa logique d'exploitation sans fin sur le vivant ;

      • un appel à créer un "nouveau mouvement social, écologique et populaire".

3- CONSULTATION SUR LES CINQ APPELS PROPOSES PAR L'ADA

 

Il a été rappelé que chacun de ces cinq Appel constitue une proposition faite à chaque Assemblée locale. Celle-ci doit se prononcer pour la valider, l'amender ou la rejeter. Les résultats de ces décisions locales sont ensuite transmis à l'AdA dans un processus démocratique d'allers et retour entre le nationale et le local.

L'AdA s'est engagée à publier tous les retours des Assemblées locales afin de garantir la plus grande transparence des débats et le respect de toutes les expressions locales.

​​

Après lecture et rappel des idées essentiels de chacun de ces cinq Appels, il a été procédé à un vote. Les résultats sont les suivants :

  • Appel de la 2e Assemblée des Assemblées des Gilets jaunes

    • Nombre de votes exprimés : 48

      • Pour : 43

      • Contre : 1

      • Blancs : 4

  • Appel à créer des Assemblées citoyennes et populaires

    • Nombre de votes exprimés : 48

      • Pour : 43

      • Contre : 1

      • Blancs : 4

  • Appel à l'action et à la mobilisation pour la période des élections européennes

    • Nombre de votes exprimés : 48

      • Pour : 36

      • Contre : 1

      • Blancs : 11

  • Appel pour l'annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement

    • Nombre de votes exprimés : 48

      • Pour : 46

      • Contre : 0

      • Blancs : 2

  • Appel pour une convergence écologique

    • Nombre de votes exprimés : 48

      • Pour : 47

      • Contre : 0

      • Blancs : 1

Les cinq Appels proposés par l'AdA de Saint-Nazaire ont donc été validés par l'Assemblée locale des Gilets jaunes d'Angers avec une large majorité.

Les textes de ces appels seront mis en ligne sur le site de Cité Jaune.


 

4- CONSULTATION SUR LES DEUX QUESTIONS ADRESSES PAR L'AdA

 

Dans un souci d'établir des allers-retours entre les Assemblées locales et l'AdA, cette dernière nous a proposé de répondre à deux questions urgentes.

  • Question 1 : Au vu des éléments connus des candidatures, dans quelle ville souhaitez-vous la prochaine édition de l'AdA ?​

    • Pour Montceau-les-Mines : 46 votes pour

    • Pour Montpellier : 2 votes pour

  • Souhaitez-vous que les équipes qui ont organisé les AdA de Commercy et de Saint- Nazaire "accompagnent" l'équipe en charge de l'organisation de la prochaine AdA 

    • ​Pour : 46

    • Contre : 0

    • Blancs : 2

  • Question 2 : Au vu des éléments d'information et des contraintes connues, notamment des organisateurs Gilets jaunes Belges, préférez-vous que le rassemblement de tous les Gilets jaunes européens se fasse le dimanche 26 mai ou le samedi 1er juin ?

    • pour le 26 mai : 11 votes pour

    • pour le 1er juin : 4 votes pour

  • Dans l'un et l'autre cas, combien de Gilets jaunes d'Angers, présents à cette Assemblée, se disent prêt.es à se rendre à Bruxelles ?

    • pour le 26 mai : 6 personnes

    • pour le 1er juin : 3 personnes


 

Deux remarques ont été faites par les présent.es :

  • il faudrait savoir si tous les pays européens votent le même jour ;

  • le choix d'un samedi, jour de mobilisation nationale des GJ, aurait été plus pertinent.


 

5- L'AVENIR DES ASSEMBLÉES CITOYENNES DES GJ D'ANGERS

Les organisateurs et organisatrices actuel.les des quatre premières Assemblées angevines sont membres de la Commission Média, Comm & Veille (CMCV), chargés également de la maintenance du site Cité Jaune. Au-delà de la très grande motivation de ces personnes, il apparaît de plus en plus que la charge de travail accompli ces derniers mois est énorme. La CMCV a donc fait le choix de séparer ces deux missions, Communication et Assemblée. Elle propose la création d'une nouvelle commission chargée de l'organisation des Assemblées. Trois des cinq membres actifs de la CMCV souhaitent cependant participer à la nouvelle commission Assemblée : Lucy, Fred et Pascal.

​​

Les responsables actuels de l'organisation des Assemblées ont fait part de leur fonctionnement et de leurs projets :

  • ​Buts que se donne cette commission : organiser les débats afin de

    • ​​​définir des orientations et des positionnements communs,

    • permettre la coordination des actions

  • Contenus, projets :

    • ​​​​séances de travail avec OJ proposés ou décidés ensemble

    • soirée débat avec des intervenants, films (ex. 4 mai)

    • préparation des éditions à venir des AdA (AdA n°3 en juin)

    • divers :

      • validation de tracts, par ex. celui de l'intersyndicale

      • propositions d'actions, d'orientations des marches (créer des événements), etc.

  • Fréquence : Assemblée tous les 15 jours + 1 réunion/semaine

  • Lieu des réunions : Bourse du travail

  • Lieu des Assemblées : à déterminer au cas par cas selon les besoins et les disponibilités


 

Ces modalités et ces projets seront bien entendu discutés et mis à jour par la nouvelle commission à créer.


 

Suite à un appel à participation, quatre personnes se sont proposées. Une première date de réunion sera proposée dans le courant de la semaine prochaine.

Clôture de la réunion de l'Assemblée vers 22h00.

Compte-rendu de l'Assemblée citoyenne du 18 avril 2019

24/04/2019 à 17h25

Publié le

Encore une fois, les Gilets Jaunes doivent s'en sortir seul.e.s face à des autorités réfractaires (Maire de Saint-Nazaire et des communes alentours) à la mise en place de cette assemblée.

 

La maison du Peuple est un squat, tout ce qui a été mis en place est incroyable quand on pense que c'est juste grâce à de l'entraide et du bénévolat, les conditions restent toutefois difficiles avec une salle pour les assemblées plénières biscornue qui ne laisse pas voir l'ensemble des personnes.

 

Les observateurs et observatrices ne peuvent pas y accéder par manque de place. Cela révèle en même temps le succès de cette 2e ADA, presque deux fois plus nombreuses que celle de Commercy avec 700 participant.e.s de toute la France. Les journalistes même étrangers sont aussi venu.e.s en nombre et tout comme les participant.e.s., l'équipe organisatrice de Saint-Nazaire a dû en refuser.

 

Tout au long du weekend, face à l'énorme travail d'accueil, d'hébergement et d'organisation, l'équipe de Saint-Nazaire se fera de nombreuses fois ovationnée. La motivation de toutes les délégations face à ce moment historique est palpable, pas une journée sans entonner les chants comme "on est là..." ou "Emmanuel macron..."

Vendredi 

Explication du déroulé du weekend, on ne cherche pas la perfection ni a trop rentrer dans les détails car le temps est trop court. Cette assemblée ne pourra pas tout régler, ce sera à la prochaine ADA de juin de poursuivre ce dialogue démocratique. L'objectif est de tourner dimanche après-midi la vidéo de l'appel de cette 2e ADA qui donnera des orientations au mouvement des Gilets Jaunes, qui seront ensuite débattues dans les assemblées locales avant de remonter une nouvelle fois au niveau national afin de respecter la parole du Peuple. Dans la grande salle un espace documentation très intéressant avec de nombreuses initiatives de Gilets Jaunes et autres mouvements de révolte comme par exemple le Réseau de ravitaillement des luttes.

Samedi 

Groupes de travail thématiques ne correspondant pas exactement aux thèmes travaillés en amont dans les assemblées locales, certaines oui comme les revendications, mais il semble que certaines délégations soient venues avec leur sujet à mettre sur la table comme le municipalisme, l'Europe, l'écologie; ou alors ce sont les sujets remontés des assemblées de préparation, mais je n'ai pas entendu les explications. Les personnes tournent dans les groupes de travail. Très difficile de s'entendre car chaque groupe est collé à l'autre, vu le nombre, la prise de parole est systématiquement chronométrée. Le jeu démocratique impose une grande discipline. Les synthèses sont mises sur des grandes feuilles qui sont lues ensuite pendant les assemblées plénières. Travail de rapport difficile, certain.e.s parviennent à synthétiser quand d'autres semblent ne retenir que leurs idées. Une équipe de rédacteurs et rédactrices rassemblent toutes ces synthèses et commencent à rédiger le texte pour l'appel du dimanche.

Dimanche

Une première version du texte est débattue et amendée le matin par les délégué.e.s en assemblée plénière pendant de longues heures. Sans une forte majorité (quasi-consensus), les amendements sont rejetés ainsi que les parties de l'appel qui posent problème. Les nouvelles versions du texte et les votes pour le modifier continuent tout l'après-midi, la fatigue se fait ressentir, la discipline est plus que jamais la garante de la démocratie de cette assemblée. Il est aussi voté à la quasi-unanimité la création d'une plateforme numérique nationale pour fédérer l'ensemble des assemblées locales où l'on pourra retrouver notamment un calendrier des actions. On discute aussi de la prochaine commune qui recevra l'ADA de juin, Montceau-les-mines, en Bourgogne France-comté semble être une piste sérieuse pour sa capacité à organiser un tel événement. Montpellier avait proposé une "assemblée intermédiaire" avant juin, mais qui n'a pas convaincu par manque de temps pour faire les remontées aux assemblées locales. En début de soirée alors que malheureusement, beaucoup de délégations lointaines ont dû s'en aller, l'appel principal est tourné en vidéo, ainsi que des plus petits concernant par exemple les communes, l'Europe et l'écologie.

L'appel principal ainsi que les autres appels thématiques résument donc l'ensemble des groupes de travail de ce weekend ainsi que les amendements votés par les délégué.e.s.


https://www.youtube.com/channel/UC5gASYzvjfyCKrMyBnIdvOA

À retenir de cette 2e ADA  
Pas d'avancement possible sans un lieu fixe pour se rassembler, débattre et voter pour s'organiser / importance de la discipline pour s'entendre (langages des signes, cartons de couleur pour voter, respect du temps de parole) / Importance de la mise en commun, tout ce qui est fait, appartient ou est abandonné au collectif / les personnes doivent tourner, avec un souci mis en avant de respecter la parité des sexes et des classes, pour que la démocratie soit respectée.

Carole.

Compte-rendu de la 2e Assemblée des Assemblée de Saint-Nazaire d'une déléguée de l'Assemblée d'Angers

24/04/2019 à 15h39

Publié le

Nous venons faire un petit point sur l'Assemblée des assemblées de Saint-Nazaire avant une assemblée citoyenne locale qui lui sera tout particulièrement consacrée.

Nous étions quatre délégué.es du groupe des Gilets jaunes d'Angers : Serge, Carole, Lucy et Pascal.

Un grand merci à celles et ceux qui ont permis aux Gilets jaunes d'Angers d'être présents par délégation à cet événement national. Nous nous sommes préparé.es ensemble en urgence, à partir de trois assemblées, MAIS NOUS L'AVONS FAIT ! MERCI à toutes et à tous les Gilets jaunes !

Comment vous dire ce que furent ces trois journées ? intenses ! émotionnellement fortes! riches, studieuses ! Il y avait tellement de réflexions, d'actions, de projets à échanger, à travailler, à construire ensemble. Mais plus que tout, ce que nous avons retenu, c'est un grand moment de pratique démocratique directe. Comment échanger quand on est plus de 700 personnes, formant 250 délégations !?

Le défi à relever était énorme, et même s'il y a des choses à redire, à revoir, des frustrations... on peut dire qu'il a été relevé par l'équipe de Saint-Nazaire, grâce à une organisation titanesque (sur un pett espace, avec une météo bretonne) et aussi par la volonté de toutes et tous et toutes les Gilets jaunes présent.es de POSER LES FONDATIONS D'UNE COORDINATION. Coordination au niveau national des groupes, des ronds-points, des assemblées, tout en reconnaissant la souveraineté de chaque assemblée locale en toutes matières.

Le défi était de parvenir à un consensus rassembleur. Plus encore, de CONSTRUIRE UN COMMUN à partir de tout ce qui nous rassemble, de toute notre diversité, de sa richesse et de ses contradictions. Pour proposer des orientations communes, des initiatives nationales, des convergences (il a maintes fois été question du soutien aux enseignant.es et de la loi Blanquer qu'il faut combattre), des outils pour communiquer, afin d'être aujourd'hui et demain plus efficaces, plus réactifs et, enfin, pour proposer un mode de fonctionnement pérenne pour les futures Assemblées des assemblées.

 

Pour ce faire, nous avons pu participer à de nombreux ateliers pour échanger et faire des propositions. Ces propositions ont été synthétisées et débattues en plénières, à 400 !!!! Aussi, tout le monde n'a pas pu s'exprimer, il a fallu voter régulièrement, pour chaque amendement, non pas pour décider des choses une fois toute et pour tout le monde, mais pour dégager des orientations, pour trouver les consensus et les mots forts.

Lors de ces travaux, nous avons toutes et tous ressenti un sentiment d'urgence, un sentiment de crainte de ne pouvoir faire face à la montagne de travail qu'il y avait devant nous, mais aussi et surtout l'envie de fonder quelque chose, l'envie de repartir vers nos assemblées locales avec des propositions, avec le message suivant :

  • les Gilets jaunes se constituent en Assemblée nationale, ils parviennent à s'écouter, à se coordonner, à trouver une parole commune.

  • les Gilets jaunes inventent, en la pratiquant, en l'expérimentant, par un fonctionnement totalement horizontal, des pratiques collectives de démocratie réelle. En ce sens, l'Assemblée des assemblées préfigure UN PROCESSUS POLITIQUE INEDIT qui tend à remplacer le système défaillant actuel. Ils montrent que c'est possible, par l'exemple, en le faisant ! Pour preuve, chaque Assemblée des assemblées changera, à chacune de ses éditions, de lieu, d'équipe organisatrice et de participants, afin que le pouvoir n'appartienne à personne, et que la parole soit répartie de la manière la plus démocratique.

Nous allons à présent nous réunir à nouveau en assemblée locale pour étudier les cinq textes qui ont été produits dimanche 7 avril dernier, les cinq APPELS :

  • l'appel général de la deuxième Assemblée des assemblées ;

  • l'appel pour des assemblées citoyennes dans chaque commune ;

  • l'appel pour une mobilisation lors des élections européennes ;

  • l'appel pour l'annulation des peines des prisonniers et des condamnés du mouvement ;

  • l'appel pour une convergence écologique.

Nous allons pouvoir nous adresser à l' Assemblée des assemblées, et lui dire si nous les retenons pour notre assemblée locale et lui faire part de nos décisions.

Déjà, l' Assemblée des assemblées nous propose de donner notre avis sur deux points urgents :

  • se positionner sur une date pour une manifestation européenne à Bruxelles

  • coordonnée avec les Gilets jaunes Belges, le 26 mai ou le 1er juin ;

  • choisir le lieu de la prochaine Assemblée des assemblées qui sera prise en charge par une nouvelle équipe, sachant que trois groupes se sont déjà portés candidats : Montpellier, Montceau-les-Mines, Cannet-des-Maures (Gard).

A très bientôt donc pour notre prochaine assemblée citoyenne !

Notre mouvement ne fait que commencer et doit s'amplifier ! A Saint-Nazaire, quelqu'un a dit :

"on croyait courir un sprint, mais c'est un marathon !"

Bonne marche les Gilets jaunes !

Tous unis contre la loi Blanquer ! pour le service public d'éducation !

 

Justice et dignité !

Compte-rendu de l'AdA de Saint-Nazaire fait lors de la marche des Gilets jaunes et des enseignant.es le 13 avril 2019 à Angers

15/04/2019 à 07h23

Publié le

Bourse du travail.

55 personnes présentes .

 

Objectif : voter l'ensemble des propositions qui ont été proposés par les citoyens lors des deux dernières Assemblées citoyennes d'Angers, ainsi qu’élire deux porte-paroles et deux observateurs.trices formant la délégation d'Angers qui les porteront à l’Assemblée des Assemblées de Saint-Nazaire.

 

Chaque participant.e a reçu dès son arrivée des gommettes de couleur à apposer devant les propositions de leurs choix, couvrant l’ensemble des six thèmes.

 

L’assemblée a débuté par la transmission des consignes de vote et un débat concernant les personnes qui ne souhaitaient pas ou ne pouvaient pas venir s’exprimer. Il a été entendu que chacun doit pouvoir le faire et qu’un atelier de travail pourra être mis en place lors d’une des prochaines assemblées citoyennes.

 

Par la suite, chaque participant.es a montré une réelle volonté de bien faire leurs choix en posant leurs gommettes avec un questionnement, un enthousiasme et une bonne humeur évidente. 

 

Une fois terminée, l’assemblée a été informée que les résultats seront rendu disponibles sur le site Cité Jaune (www.citejaune.com), via les groupes Facebook. 

 

Après une courte pause, cinq candidat.es qui le souhaitait se est proposé.es pour devenir portes-parole ou observateurs.rices, dont une par SMS. Ce sont donc 2 membres de la Commission Média, Com et Veille, une Gilets Jaunes d’Angers et un de Chemillé qui ont été désigné pour se rendre à l’Assemblée des Assemblées de Saint-Nazaire qui porteront les propositions votées.

 

Les points forts de cette votation

 

Il est ressorti une participation massive de toutes les personnes présentes.

Un système de votation perfectible pouvant être amélioré par une meilleure transmission des consignes de vote.

Avoir à disposition un micro pour permettre à chacun de bien entendre les consigne et les échanges, ainsi que la parole de chacun.

Maintenir le système de vote choisi au début de l’assemblée sans le modifier pour quelle que raison que ce soit.

Permettre de donner la parole à tout le monde, même s’il ne sont pas présent pour n’oublier personne en organisant par exemple une votation sur les lieux publics comme sur la Place du Ralliement à Angers par exemple.

 

Vous pouvez les retrouver l'ensemble des propositions votées dans ce document : 

 

2019-04-03_Propositions_Assemblée_Angers_Vote_pour_AdA.pdf

La votation des Gilets jaune d'Angers des propositions pour l'Assemblée des assemblées

13/04/2019 à 07h56

Publié le

Bourse du travail.

63 personnes présentes à chaque séance.

 

Objectif: Réfléchir en groupe sur la manière de conduire notre mouvement dans le contexte actuel, et de continuer à faire face à une politique toujours plus dévastatrice.

 

Six thèmes étaient proposés par les organisateurs de l’Assemblée des Assemblées (ADA):

  • Définition et fonctionnement de l’ADA,

  • Communication interne et externe,

  • Actions,

  • Face à la répression,

  • Suites du mouvement,

  • Revendications.

Chaque participant a pu travailler sur trois thèmes de son choix à chaque réunion, couvrant les six thèmes au total.

La troisième et dernière assemblée du 3 avril sera consacrée à la présentation et au vote des propositions qui seront portées à Saint-Nazaire, ainsi qu’à l’élection des deux porte-paroles et des deux observateurs.trices.

Il est à noter que la majorité des participant.es aux deux assemblées angevines étaient des personnes qui soutiennent le mouvement sans pour autant être présentes sur le terrain. Ceci indique bien que nombre de gens sont favorables aux Gilets jaunes, mais ne se reconnaissent pas forcement dans les actions conduites jusqu’à présent ou dans les manifestations de rue.

 

Ces personnes ont répondu présentes à l’appel d’un travail de réflexion et de construction d’une véritable stratégie d’action sur le fond.

 

Chaque participant a montré une réelle volonté de s’investir dans le travail avec un enthousiasme et une bonne humeur évidente. Écoute et respect ont été les mots d’ordre tacites de toute l’assemblée.

Les points forts de cette consultation

 

Il est ressorti un très fort souhait de sensibiliser la population:

  • rencontre avec les citoyens via des stands d’information,

  • disposer d'un lieu fixe et reconnaissable de tous (maison du peuple),

  • mettre en place des débats/conférences/assemblées citoyennes,

  • faire des tractations avec explications, art visuel, etc..

  • Maintenir des réunions régulières entre GJ.

La gestion des pages FB est remise en question:

  • constat d'une absence de contrôle sur les administrateurs qui ont plein pouvoir sur l’acceptation ou le rejet de personnes et sur la transmission d’informations selon des critères mal compris.

  • proposition de rédaction d'une charte, de procéder à une élection et de faire un roulement.

La qualité médiocre des échanges sur ces pages fait également l’unanimité: ils servent de “defouloir” et entachent l’image des GJ.

 

Pour faire face à la répression, il est proposé d'informer sur les risques, et de donner des conseils sur les attitudes à adopter, ainsi que les recours éventuels.

- Rédaction d'un guide du manifestant, de fiches pratiques

- Mise en place d'un point relais en début de manif (Street Medics, contacts d’avocats, etc.)

 

Il est fortement constaté l’image déplorable des Gilets Jaunes, causée par la propagande réussie du gouvernement avec le soutien des médias, et donc la nécessité absolue de travailler ce point, via la reprise de ces médias.

 

Les exemples de suites à donner au mouvement, ainsi que les idées d’action foisonnent! Pour des raisons de discrétion, nous ne publierons pas ces propositions en détails. Nous pouvons cependant relever un fort intérêt pour des actions orientées vers le blocage économique et/ou administratif du pays, avec une forte demande de cohérence dans leur choix afin de ne pas pénaliser la population.

 

Par ailleurs, nombre de propositions sont faites concernant des actions de sensibilisation, d’information et de communication.

 

Enfin, la nécessité de se structurer et de se fédérer est au cœur des attentes.

C'est bien là l'un des enjeux essentiels de cette deuxième Assemblée des assemblées !

Pour finir, au vu du temps que nous avions, nous avons fait parvenir l'ensemble des propositions qui nous ont été transmises lors de ces deux premières assemblées citoyennes.

Ensuite, nous les avons toutes analysées, puis regroupées. Certaines ont toutefois été retirées, car ces dernières ne répondaient pas aux questions posées.


Vous pouvez les retrouver l'ensemble des propositions retenues dans ce document : 


2019-03-28_Propositions_Assemblée_Angers_pour_AdA.pdf


Celles-ci seront soumises au vote pour leur validation lors de la troisième assemblée citoyenne. Quant aux autres, elles feront l'objet d'ateliers de travail lors de futures assemblées citoyennes à Angers.

La réponse des Gilets jaune d'Angers à l'invitation de l'Assemblée des assemblées

03/04/2019 à 14h25

Publié le

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now